home-5-709x414

92 bibliothécaires à vélo pour défendre la lecture publique

Ils pédalent sur leurs petites reines depuis jeudi dernier. Partis de Montpellier, en passant par St-Jean-de-Védas (34), Bourg-les-Valence (26) et Vienne (38), ils arriveront demain, mercredi 13 août, à 15h45 à la bibliothèque municipale de Lyon Saint-Jean dans le 5e arrondissement, fin de leur périple. Gilles Eboli, directeur des bibliothèques municipales de Lyon et Georges Képénékian, 1er adjoint au maire les y accueilleront. Il s'agit de 92 bibliothécaires et amis des bibliothèques de 19 nationalités différentes, membres de l'association Cycling for libraries qui militent "pour promouvoir le rôle, les ressources et les services des bibliothèques en Europe".

"30 à 40 % de baisse dans les budgets"

Selon Virginie Eck, bibliothécaire à Lyon St-Jean qui participe à l'aventure, "les moyens des bibliothèques ont drastiquement baissé depuis quelques années en Europe, des coupes de 30 à 40 % sont intervenues dans les budgets alloués aux équipements publics en Irlande et en Angleterre, y compris dans certaines communes de France et nous voulons sensibiliser le public et les élus sur l'importance de la lecture publique pour le fonctionnement de la société". selon elle, la ville de Lyon est peu concernée pour le moment, elle parle de seulement "5 % de baisse de budget cette année à Lyon" et signale -c'est plutôt bon signe pour elle-, trois mises en chantier de bibliothèques municipales à Lyon. Deux extensions à Lyon Gerland et Lyon 6e, et une création dans le secteur de l'avenue Lacassagne (Lyon 3e).

Cycling For Libraries pédalent depuis quatre années en Europe. Quatre lyonnaises font partie du peloton cette année. Le trajet des bibliothécaires à vélo se terminera à Lyon cette année où le congrès mondial des bibliothèques et de l'information, 80e conférence et assemblée générale de l'IFLA se déroulera du 16 au 22 août à la Cité des congrès, avec plus de 3 500 congressistes venus de 120 pays du monde.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
1 commentaire
  1. bruitdevert - 13 août 2014

    Les médiathèques lyonnaises ont évoluées ; plus de médiathèques de proximité, ouverture à d'autres supports que le papier...toutefois il suffit de rester à Lyon l'été pour vivre le parcours de combattant des ouvertures de ces médiathèques ! Certains parlent de l'ouverture des magasins le dimanche, moi j'aimerais aussi qu'on parle de l'accès à la culture pour tous et de ce que fait la ville pour ceux qui ne partent pas et singulièrement les plus jeunes en matière d'accès à la culture.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut