Liu Yandong
LINTAO ZHANG / POOL / AFP

Visite “surprise” de 14 ministres chinois ce soir, à Lyon

Liu Yandong, vice-Première ministre chinoise, arrivera à Lyon ce lundi soir, accompagnée de 13 ministres de son gouvernement et d’une "importante délégation”. Une visite tenue secrète jusqu’à ce lundi, “pour des raisons de sécurité”. Les représentants du gouvernement chinois resteront à Lyon jusqu’à mercredi matin et participeront à un dîner à l’hôtel de ville ce mardi soir.

La vice-Première ministre de la République populaire de Chine, Liu Yandong, arrive à Lyon ce lundi soir, où elle restera jusqu'à mercredi matin. Une visite "surprise", puisqu'elle n'a fait l'objet d'aucune communication spécifique et n'apparaissait même pas à l'agenda du préfet.

Pourtant, cette venue n'a rien d'improvisé. Plusieurs personnes, partie prenante dans l'organisation de la venue de Liu Yandong, affirment que ce déplacement était prévu depuis le mois d'août. D'autant que la vice-Première ministre ne vient pas seule : 13 ministres de son gouvernement seront également présents. Une délégation qui atterrira ce lundi soir, peu avant 19h, et sera accueillie par Jean-François Carenco.

Une venue très discrète

"Ils ont peut-être redouté des actions pour la venue de cette délégation", avance Patrick Bonnassieux, militant de la cause tibétaine, organisateur à Lyon de nombreuses actions en faveur de la cause des droits de l'homme en Chine, pour justifier l'extrême discrétion autour de ce déplacement. Il appelle aujourd'hui ses contacts à "mener des petites actions isolées et pacifiques de manière improvisée, comme faire entendre des slogans en faveur des droits de l'homme, ou déployer le drapeau tibétain".

De son côté, la préfecture justifie son absence de communication autour de la venue de Liu Yandong et des 13 ministres qui l'accompagnent par des problématiques de sécurité.

Difficultés de circulation ?

Les 25 et 26 mars derniers, la Ville de Lyon recevait le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping. Un déplacement d'Etat qui avait engendré d'importantes difficultés de circulation suite aux mesures de sécurité prises par les autorités françaises. Pour ce nouveau déplacement de représentants chinois, les difficultés devraient être moindres. Il vaudra toutefois mieux éviter les secteurs dans lesquels se rendront les officiels ces prochains jours.

Mardi matin, la représentante du gouvernement visitera le musée des Tissus avant un déjeuner en préfecture. La journée se poursuivra par la visite de l'Institut franco-chinois en compagnie de Gérard Collomb, avant un dîner offert à l'hôtel de ville. Mercredi, Liu Yandong visitera l'Insa, avant de partir pour Paris où se poursuivra son déplacement français.

(Papier mis à jour à 15h20)

à lire également
Lors de son passage au ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb a été sanctionné de la moitié de ses indemnités de conseiller métropolitain à cause de son absence. Une “amende” qu'il a compensée en trouvant une nouvelle source de revenus au sein du Sepal. Le maire de Lyon aura ainsi reçu 9149€ en 2018 dans un syndicat mixte où il ne siégeait pas.
3 commentaires
  1. FOurs - 15 septembre 2014

    et à part le programme officiel, tous ces responsables viennent pour quoi ?

  2. capitaine papy - 16 septembre 2014

    On s'en fou pourquoi et pour qui ils viennent, l'important c'est qu'ils ont choisi Lyon et ça c'est très positif pour notre agglo! Ce qui est dommage c'est qu'il devait installer une porte CHINATOWN à l'entrée du quartier chinois à Lyon et qu'il n' y a tjrs rien de fait. Ce n'est pas très flatteur pour ces visiteurs qui ont fait l'effort de venir à Lyon.

  3. romain blachier - 16 septembre 2014

    @capitaine: la porte chinoise est toujours prévue pour cette année, rassurez vous il n'y a pas tellement de retard. Et loin que rien ne soit fait, il y a les plans, un architecte, une collecte et des matériaux.réalisation prochaine.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut