Grand Stade Décines
© Tim Douet

Salariés détachés sur le Grand Stade : 17 % au lieu de 80 %

Le chiffre de 80 % annoncé par Sylvain Fornes concernant la proportion de travailleurs détachés sur le chantier du Grand Stade a fait vivement réagir les observateurs. Finalement, selon le constructeur Vinci, cette proportion s’établit à 17 % !

Le président de la Capeb du Rhône avait pourtant l'air sûr de lui, ce mercredi matin, dans L'Autre Direct. Interrogé au sujet de travailleurs détachés, Sylvain Fornes était convaincu qu'il y avait de "80 à 90 % de travailleurs détachés" sur le chantier à Décines. S'il reconnaissait que ces travailleurs étaient en situation légale, il estimait que c'était trop.

Seulement voilà, la société en charge de la construction du stade, Vinci, rapporte clairement les éléments suivants : 142 salariés détachés travaillent sur un chantier de 840 personnes, soit 17 %. La décomposition par nationalité est même la suivante : Portugal 103, Belgique 5, Pays-Bas 5, Italie 15, Pologne 14.

De manière très précise, la société nous explique, pour des raisons de savoir-faire, Vinci a passé deux marchés pour des lots spécifiques (dont le charpentier) à des sociétés portugaise et italienne. Celles-ci ont déplacé leurs salariés propres (41 Portugais et 15 Italiens) pour réaliser leurs travaux. Ces 56 salariés font partie des 142 salariés détachés cités précédemment.

Ceci ramène le taux à 10 % de personnel détaché (86/840) hors marché direct de Vinci avec une entreprise étrangère qui déplace légitimement son personnel propre.

6 commentaires
  1. kaoetic - 29 janvier 2015

    Des chiffres contre des chiffres ! Avez vous eu accès aux documents permettant de vous assurer de leur réalité ? Un article qui au final nous embrouille .Pas glorieux pour LyonCapitale ...

  2. Marine - 29 janvier 2015

    Dans des marchés publics de cette importance on ne pas tricher au niveau des salariés non en règle ou des salariés détachés. Tous les contrats de sous traitance sont soumis et validés par le client (public). Tous les sous traitants sont contrôlés. Maintenant chaque société Vinci ou autre prend ou non un risque si il triche avec les salariés et la sécurité. Ce qui m'interpelle le plus c'est que la construction du stade devait faire travailler les gens de Decines.

  3. nico-yzfr6 - 30 janvier 2015

    C'est drôle, quand on affiche 80% de travailleurs détachés, tout le monde se jette sur le bouton commenter sans vérifier quoique ce soit. Quand Vinci dément, on réclame les chiffres. Je ne dis pas que 17% c'est bien, j'en sais rien, mais ayez le même esprit critique que le chiffre annoncé vous plaise ou pas.

  4. Collombitude - 30 janvier 2015

    En tout cas, on est loin des 2000 employés annoncés, du simple au double. Ce chantier devait 'booster' l'emploi sur l'est lyonnais et notamment employer des décinois, là pas de chiffres!Petit à petit les mensonges Aulassien vont se révéler, le plus dur sera le remboursement des emprunts!

  5. FOurs - 30 janvier 2015

    Une entreprise portugaise ou italienne qui vient avec ses employés, ce n'est pas la même chose que des employés étrangers qui viennent travailler pour une entreprise française parce qu'ils sont moins chers…

  6. franjo - 30 janvier 2015

    @Fours : ben si, c'est la même chose, c'est même encore pire : la société étrangère est choisie de préférence à un concurrent local parce qu'elle est moins chère, et elle est moins chère parce qu'elle paye moins ses salariés que son concurrent local et parce que les charges sociales sont moins élevées en Italie, au Portugal, etc ... Je suis surpris d'ailleurs que Vinci ne sous-traite pas à des entreprises grecques, il parait qu'elles sont très abordables en ce moment, leurs salariés se contentant d'être nourris / logés. La vérité, c'est qu'aulas a interdit tout dérapage budgétaire à Vinci, car il ne pourra pas les assumer. A Vinci de se débrouiller ! Ah ! il y a un petit 'hic' : la qualité portugaise ou la ponctualité italienne ne sont pas forcément excellentes ...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut