Ecole et périscolaire  © Tim douet_230
© Tim Douet

Rythmes scolaires : des magouilles sur les votes ?

Le Progrès a voulu vérifier les votes des conseils d’école sur la réforme des rythmes scolaires proposée par la Ville de Lyon. Résultat : 79 pour/79 contre, au lieu des 81 pour et 78 contre affichés par la mairie.

À la lecture des résultats des votes des conseils d'école (81 pour, 78 contre) sur la réforme des rythmes scolaires proposée par la Ville de Lyon, certains avaient exprimé un doute. Ni la Ville ni l'inspection d'académie ne voulaient cependant dévoiler la liste exhaustive des suffrages exprimés par écoles. Une opacité encore palpable lors du dernier conseil municipal, où les élus d'opposition n'ont pas mieux réussi que la presse ou les parents d'élèves à obtenir le détail des résultats.

Impossible donc de vérifier le décompte... à moins de procéder soi-même au calcul, en se rendant dans chacune des écoles, où les résultats sont affichés. C'est ce minutieux travail qui a été réalisé par nos confrères du Progrès. Résultat : 79 pour, 79 contre. Un score digne d'une primaire à la présidence de l'UMP ! Le quotidien souligne trois différences avec le décompte de la Ville : dans le 9e arrondissement, une maternelle et une école primaire ont fusionné, tandis que la municipalité les comptait séparément ; dans le 7e arrondissement, Le Progrès parvient à 11 votes favorables au lieu de 12 ; dans le 6e arrondissement, les deux écoles Jean-Rostand ont voté non tandis que la collectivité dénombrait un oui et un non.

Lire aussi : “Rythmes scolaires : l’UMP saisit le tribunal administratif”
à lire également
Dessin rubrique Education Lyon Capitale 794 © Isacile
Malgré la mise en place du système d’évaluation des compétences, les notes font toujours partie du paysage scolaire français. En période de conseils de classe, elles alimentent les conversations familiales et deviennent vite sujet de crispation, voire source de conflit. Comment réagir aux “mauvaises” notes et surtout comment aider son enfant ?
14 commentaires
  1. Jean Jaurès - 19 juin 2014

    Démission! S'il s'avère que Collomb et sa majorité ont trafiqué les chiffres, il n'y aura que leur démission qui pourra sauver l'honneur de Lyon! Une régénération de la Gauche lyonnaise sera alors impérieuse et salutaire. Vive la république!

  2. stivostine69 - 19 juin 2014

    ENORME, ces gens sont prêts a tout pour parvenir a leur fin, on ne peut plus cacher la forme de fascisme que ce gens appliquent depuis 30ans, maintenant il va falloir leur faire payer CHER leur magouille.

  3. stivostine69 - 19 juin 2014

    On attend vivement la réponse de la mairie et si il s'avère qu'il y a eu fraude, la démission immédiate et/ou mise a pied des participants a cette fraude.Et merci a ces gens de favoriser autant le vote FN, car c'est exactement le genre de disfonctionnement grave qui va radicaliser le vote des electeurs, et on ne peut pas leur en vouloir quand on observe le mepris, la betise, la malhonneté des élus.

  4. stivostine69 - 19 juin 2014

    Et FELICITATIONS aux journalistes d'avoir levée le lièvre, gros travail de vérification et sans doute des pressions pour ne pas publier, il faut croire que cette réforme est vraiment débile pour que certains prennent de gros risques a montrer les tricheries/erreurs intervenues lors de ce vote.

  5. Maman en colère - 19 juin 2014

    Félicitations également aux journalistes, ce dossier sent la magouille depuis le début pour de nombreuses raisons, et le fait que les conseillers municipaux se voient refuser ces résultats ajoute au côté louche de l'affaire. Si certains membres des conseils d'école ont pu se laisser séduire par les 'RTT scolaires' offerts par Collomb, il est manifeste que la majorité clame que cette proposition ne tient pas compte du bien-être des enfants, et ne fera qu'aggraver les difficultés d'apprentissage !

  6. Ted - 19 juin 2014

    Que la presse poursuive son travail d'investigation. Qu'elle compte également en voix, ce qui est compté aujourd'hui en conseil d'école, et l'évidence apparaîtra : les parents d'élève lyonnais ne veulent pas de cette modalité d'application de la réforme, tout comme le corps enseignant !Quant aux malversations, si cela se confirme et que la pseudo gauche a encore un minimum d'honneur, j'attends la démission de Mme Brugnera dans les prochains jours !

  7. bruitdevert - 19 juin 2014

    A vérifier tout de même avant toute sur réaction. Il est toutefois vérifié (voir CR du conseil municipal) que les résultats des votes par écoles n'aient pas été communiqués aux élus....Curieux pour le moins comme méthode.Le mandat Collomb commence vraiment très mal je trouve !

  8. Jean Jaurès - 19 juin 2014

    En refusant de publier le détail des résultats (par école et par voix), la Mairie de Lyon signe son forfait! Seule cette publication pourrait l'exonérer ou la condamner... Parce que dans ce cas là, cela signifierait que pour servir ses intérêts, la majorité municipale actuelle a tordu les résultats d'un vote: une grave atteinte au pacte républicain, un crime contre la démocratie.

  9. capitaine papy - 20 juin 2014

    Pour ma part, je fait pas plus confiance aux résultats du Progrès que ceux de nos élus. Attendons la vérité sur cette affaire avant de tailler des commentaires à la va vite.

  10. Jean Jaurès - 20 juin 2014

    Papy! Vous pourriez attendre longtemps! Parce que si Le Progrès a collecté les résultats détaillés pour chaque école, la Mairie refuse de donner les siens. Seule la confrontation permettrait d'en savoir plus. Mais, pour le coup, 'Si c'est vrai, c'est dans le Progrès', semble bien juste et on peut féliciter la journaliste, Muriel Florin, qui a fait un remarquable travail.

  11. capitaine papy - 21 juin 2014

    Jean Jaurès Alors si on doit attendre lgtps pour trouver la vérité, je classerai ces infos dans la rubrique de la désinformation politiquement Lyonnaise! Croyez moi que si la mairie à frauder ou que le Progrès nous a raconté des co... ça en serait déjà à l'échelle nationale. Et moi je félicite personne et encore moins les journalistes qui cherchent qu'à faire parler d'eux!

  12. stivostine69 - 22 juin 2014

    Exceptionnel raisonnement de Capitaine Papy, qui explique grosso modo que ces amis socialistes ne commettent jamais d'erreurs ni ne triche, car si ils trichaient cela se saurait au plan national. Et bien figurez vous Mr Papy que c'est au niveau national, toute la presse a fait un article sur ce vote.De plus, si on en juge par les propos de Mme Brugnera dans la tribune de lyon, l'explication de la différence de comptage se trouve dans la façon de compter les voix et non dans la retranscription

  13. stivostine69 - 22 juin 2014

    Donc, comme le journaliste du progrès a expliqué clairement ces choix de comptage (ecoles qui fusionnnent ou qui splittent...) on attend les arguments du comptage par la Mairie : de toute évidence ces choix sont discutables voir ne correspondent pas au protocole de départ, donc on s'arrange avec le vote des écoles.Quiconque a expérimenté le vote au sein de l'EN sait que la grande majorité de ces votes sont truqués par des gens comment dire ... ceux qui prétendent être honnêtes.

  14. stivostine69 - 22 juin 2014

    Concernant l'argument de ne pas publier le tableau de résultats, c'est encore une forme de fascisme contre le peuple.En effet, les résultats sont publiques, affichés sur les écoles. Le Législateur a décidé que c'était publique, qui sont ces elus qui décident dans leur petit coin de ce qui est publiable ou pas ? En l'état, cela parait clairement aidé a la magouille.Quand au verbiage utilisant l'argument de la stigmatisation, c'est vraiment de la novlangue, plus personne n'est dupe.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut