Képénékian rentrée 2017 Julien-Laferrière Corazzol Moulin-Civil
© Charlotte Santana

Rentrée scolaire : “tout est en ordre de marche” pour le maire de Lyon

Pour sa première rentrée scolaire en tant que maire de la ville, Georges Képénékian est confiant, surtout que la mise en place de la réforme pour les classes de CP semble rouler.

"Tout est en ordre de marche", assure le maire de Lyon, Georges Képénékian. La réforme engagée par le président de la République de dédoublement des classes de cours préparatoire (CP) en REP+ est en place à Lyon. Pour la rentrée 2017, neuf écoles, situées dans le 8e et le 9e arrondissements, comptent désormais douze élèves par CP. Dix-sept classes ont dû être créées pour appliquer ce dispositif. Douze d’entre elles ont été installées dans les locaux disponibles et cinq dans des bâtiments modulaires. "Cela ne bloque nulle part, insiste Georges Képénékian. Pour un établissement dans le 8e arrondissement, les enseignants ont décidé avec l’inspection académique qu’une classe de 24 élèves serait conservée mais avec deux enseignants."

La Duchère, un choix “pas anodin”

Alors que ce lundi matin 37 921 élèves reprenaient le chemin de l’école dans les 200 établissements de Lyon, les élus ont décidé de faire la rentrée des classes dans le quartier de la Duchère. "Ce choix n’est pas anodin, indique le maire. Ce quartier a considérablement évolué sous les mandats de Gérard Collomb et nous sommes très soucieux de poursuivre cette politique extrêmement volontariste en matière de renouvellement urbain." Surtout que les parents et les enseignants du groupe scolaire Les Bleuets acceptent parfaitement la réforme. "Je suis ravie, douze élèves par classe, il n'y a pas mieux, s’enthousiasme Mejda Radhouan, dont la fille rentre au CP cette année. Ils pourront bien se concentrer et bien travailler, c’est ce que j’attendais entre autres. […] Je surveillais de près cette directive. Je n’aurais pas aimé que ma fille soit dans une classe de 20 élèves car c’est une année cruciale pendant laquelle les enfants apprennent à lire et à écrire."

Sébastien Beydon, professeur de CP, se réjouit également. Dans l’établissement du 9e arrondissement, trois classes, deux CP et un CP-CE1, n’accueilleront que douze élèves : "Cela va nous permettre de changer un peu nos principes pédagogiques. Nous allons varier les dispositifs et favoriser plus d’interaction entre les élèves." L’enseignant rappelle que la taille de l’établissement permettait de mettre en place la réforme, "contrairement à d’autres écoles, où cela était effectivement compliqué". À Vaulx-en-Velin, la chanson est loin d'être la même : près de la moitié des écoles sont restées fermées ce lundi à cause d'un mouvement de grève.

à lire également
capture d'écran du site parcoursup.fr
Le Groupement des associations et élus étudiants de Lyon indépendants et solidaires (GAELIS) met en place, depuis mardi dernier, un accompagnement personnalisé pour les lycéens et étudiants après les premiers résultats de Parcoursup.
1 commentaire
  1. turlututu - 4 septembre 2017

    une question : Pourquoi utilisez vous cette présentation pour votre titre : 'tout est en ordre de marche pour le maire de Lyon' ? Quel est votre objectif en présentant l'information de cette manière ? Etes vous neutre, factuel et étique en utilisant cette forme ? J'aimerais bien comprendre une fois pour toute pourquoi les journalistes ont tous le besoin de déformer les réalités , ont tous le besoin de ne PAS être simplement factuels , aussi merci de votre réponse ! PS : comme pour beaucoup de mes amis avec qui cela a été abordé , je trouve cette présentation en permanence viciée difficile à supporter. Peut être y a t'il une brèche à ouvrir (et de l'argent à gagner) pour une nouvelle presse qui présente factuellement les informations ? Pour une presse d'information pure , en somme.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut