Redémarrage du réacteur n°5 de la centrale nucléaire du Bugey

L’Autorité de sûreté nucléaire a donné son feu vert à EDF pour le redémarrage du réacteur en réparation depuis deux ans.

Dans la nuit de dimanche à lundi, le réacteur de la seconde plus vieille centrale de France a repris son activité. Des fuites avaient été repérées autour de l'enceinte de confinement du réacteur dès 2011, entraînant son arrêt en août 2015. Une reprise d'activité sous tension, alors que de nouveaux incidents ont eu lieu dans d'autres bâtiments de la centrale ces dernières semaines. Si l'ASN a assuré que toutes les dispositions de sécurité avaient été prises avant le redémarrage du réacteur, cette décision risque de faire bondir ceux qui militent pour la mise hors service de ces vieilles centrales nucléaires. Une affaire qui rappelle les débats autour de la centrale de Fessenheim, dont la fermeture est prévue pour 2019.

à lire également
nucléaire
Après de nombreuses actions des militants écologistes pour montrer la vulnérabilité des installations nucléaires, la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale rendait ce jeudi ses conclusions. Au programme, 33 recommandations pour sortir de la crise et une remise en question de la gestion des déchets nucléaires.
2 commentaires
  1. BenAtome - 25 juillet 2017

    Bonjour Mr Mahdoud, pour info «...une enceinte de confinement de la turbine...» ça n'existe pas !! Où avez vous vu/lu/entendu ça?? Faut revoir votre travail de recherche pour écrire ce genre d'article. Le domaine est tellement pointu et l'actualité sensible à ce sujet.

  2. Robes Pierre - 26 juillet 2017

    l'essentiel c'est que la centrale redémarre , laissons les problèmes être résolus par les gens de l'exploitation , les discutions stériles c'est pour nos spécialistes désignés mais malheureusement pas très compétents.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut