Préfecture
©J.Bernard

Préfecture : l’attente, dans le froid

Malgré la fin des fêtes et le retour au plein effectif, la préfecture est toujours débordée par les demandes.

Il est midi à la préfecture, rue de Bonnel (Lyon 3e), et les températures peinent à dépasser les cinq degrés. À l’intérieur, des centaines de personnes attendent de se voir confier le précieux ticket qui leur permettra d’obtenir un rendez-vous pour faire aboutir leurs démarches administratives. À l’extérieur, la file d’attente ne fait que grossir.

“Dehors, il y a des femmes enceintes, des personnes âgées... qui attendent depuis des heures !”

“Il y a une dame qui attend depuis 5 h du matin”, lâche, amer, Ahmed Mhamdi. L’homme, la trentaine, patiente dans la préfecture depuis seulement quelques heures, il doit faire refaire sa pièce d’identité. Mais lui au moins est à l’intérieur. Conscient de sa chance, il raconte : “Dehors, il y a des femmes enceintes, des personnes âgées qui attendent depuis des heures, c’est inadmissible.”

À l’extérieur, la file d’attente se prolonge jusqu’au bout de la rue pour disparaître au coin. De l’autre côté, en queue de peloton, il y a Hamza Najib, étudiant en génie civil et urbain, qui patiente pour faire renouveler son titre de séjour étudiant. “Quand on est en pleine période d’examens, nous confie-t-il, on a autre chose à faire que de perdre des heures pour des formalités administratives. Le problème, c’est que l’on attend tous au même endroit, toutes demandes confondues. Remarque, à l’intérieur, l’organisation n’a pas l’air bien meilleure.”

Seulement à quelques mètres de lui, Ignacio Vergara, en cinquième année de mathématiques à l’ENS, vient lui aussi pour son titre de séjour. Habitué des files d’attente, l’étudiant tempère : “Cela fait quatre fois que je viens, c’est toujours la même chose, c’est une question d’habitude.”

Plein effectif

Tous espèrent pouvoir passer avant 15h30, l’heure fatidique où la préfecture ferme ses portes. Pour les moins chanceux, il faudra revenir… ou dormir à l’extérieur. Pourtant, la préfecture l’assure, les guichets sont de nouveau à pleine capacité suite aux retours de congés et la situation devrait revenir à la normale d’ici à la fin de la semaine.

à lire également
Environ 50 Gilets jaunes ont manifesté ce dimanche matin, à Vienne, dans l’Isère, devant la sous-préfecture de l’Isère. Ils promettent de continuer leur action le week-end prochain
1 commentaire
  1. FOurs - 6 janvier 2015

    Du plus loin que je me souvienne, la Préfecture du Rhône a toujours été organisée ainsi : le Tiers-Monde. Mais on ne sait pas si c'est parce que ce sont des gens du Tiers-Monde qui sont attendus ou si c'est l'organisation. Je sais aussi qu'il existe des agences que l'on paie cher et qui vous obtiennent des RV. Donc quand on veut s'organiser… Vous faîtes bien de pointer la situation : c'est la honte.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut