Gérard Collomb
Gérard Collomb © Tim Douet

Policiers municipaux : la réponse des syndicats à Gérard Collomb

L'union syndicale professionnelle des policiers municipaux n'a visiblement pas aimé les propos de Gérard Colomb qui n'a pas apprécié que les policiers municipaux de sa ville manifestent pour réclamer d'être armé. Il avait affirmé qu'avec ce geste, leur image s'était "abîmée".

Gérard Collomb © Tim Douet

Gérard Collomb © Tim Douet

Les propos de Gérard Collomb sur son refus d'armer les policiers municipaux ne passe pas pour l'union syndicale professionnelle des policiers municipaux. Dans un communiqué adressé aux rédactions, le directeur national de la communication de l'USPPM a vivement réagi.

Lundi, lors du conseil municipal, Gérard Collomb n'avait en effet pas caché son agacement de voir une partie de la police municipale de sa ville manifester devant l'hôtel de ville pour réclamer d'être armé. "Ce qu'il s'est passé est inadmissible et j'irai leur dire en face. La police, c'est une image de l'autorité qu'on ne peut pas dégrader pour une revendication particulière. (...) L'image de la police municipale de Lyon s'est abîmé une fois pour toute", a-t-il estimé. Mais pour le syndicat, difficile de comprendre ce qui pourrait être "inadmissible" dans le fait de "revendiquer des moyens de défense afin d'exercer des missions de sécurité publiques".

Police municipale ()

Selon Gérard Collomb, la question de la sécurité revient à l’État, avançant qu'il s'agit d'une mission régalienne. Mais là encore, l'USPPM ne suit pas. "Vous êtes également responsable de la sécurité et des agents placés sous votre responsabilité et des administrés, interpelle le syndicat qui interroge. Comment les policiers municipaux doivent-ils réagir face à un terroriste déterminé ou un malfrat, doivent-ils se mettre à l'abri et être les spectateurs impuissants d'une tuerie ?"

à lire également
14 commentaires
  1. ventuno - 3 juin 2015

    Qu'on leur donne des armes mais déchargés alors.

  2. SAMARCANDE - 3 juin 2015

    Chèr(e) Internautes,Ce maire comme tant et tant d'autres soutient à qui veut l'entendre que la sécurité c'est l'affaire de l'Etat, mais lorsque le torchon brûle dansl eurs comumnes c'est bien leurs policiers municipaux qu'ilsn 'hésitent pas à mettre en avant pour assurer la sécurité de leurs administrés, des policiers municipaux dont ils utilisent le fruit de travail au travers des chiffres de la délinquance pour conformter leur position sur le fauteuil de prince.Si ce maire estime que la sécurité est exclusviement de la compétence de l'Etat, ce qui est faux, les maires d'ailleurs agent de l'Etat dans les communes sont responsables de la sécurité, se pose la question pour les contribuables de l'intérêt pour une collectivité comme Lyon d'entretenir un service si conséquent ?

  3. SAMARCANDE - 3 juin 2015

    Pour completer mon précédent commentaire, il ne saurait être soutenu par ce maire alors même que Monsieur le Ministre de l'Intérieur et le premier Ministre l'on relevé dans leurs déclarations publiques les policiers municipaux par le seul fait de leur tenue sont des cibles potentielles pour les terroristes. Ainsi il parait normal que ces fonctionnaires revendiquent le droit à travailler en toute sécurité et non d'accepter de perdre la vie au travail parce qu'un prince local en aurait décidé ainsi.

  4. kaoetic - 3 juin 2015

    Est ce le rôle de la police municipale de rechercher les auteurs de crimes, délits etc? Ils seraient des cibles ? Ah bon combien de blessés et de morts à ce titre ? Encore une fois l'idée que ces personnels, aux compétences contestables, soient armes serait une source supplémentaire d'insécurité !...

  5. SAMARCANDE - 3 juin 2015

    Pour répondre à Kaoetic.La police municipale a pour mission celle depuis toujours inscrite dans le marbre du CGCT celle de participer à la sécurité à l'échèle communale. La police municipale compte dans ses rangs treize victimes du devoir depuis 1986, la dernière en date Clarissa et plusieurs blessés par balles et un nombre sans cesse croissant de blessés graves. En outre les policiers municipaux suivent une formation intiale d'application ainsi qu'une formation continue dispensée par des Policiers Nationaux, des Gendarmes et des magistrats. Ils recoivent également une formation obligatoire continue à l'usage et au maniement des armes dont ils sont dotés dispensée par des moniteurs issus de leurs rangs, moniteurs formés par des instructeurs de la Police et de la Gendarmerie Nationales.

  6. SAMARCANDE - 3 juin 2015

    Pour completer la connaissance de Kaoetic, c'est ainsi que les Policiers Municipaux suivent donc d'une formation professionnelle rigoureuse de plusieurs mois dès leur entrée en fonction, d'une formation continue sous la forme de 10 jours tous les 5 ans pour les hommes du rang et tous les 3ans pour la hiérarchie. En outre à concernant l'avancement de grade les policiers municipaux sont également astreint à une formation professionnelle complémentaire de plusieurs mois, ainsisoutenir que leurs compétences seraient contestables et totalement dénuée de fondement. Il est parfois préférable de s'abstenir lorsque l'on ne connait visiblement pas son sujet sauf à vouloir pour passer pour une des célèbres marionnettes du thếatre de Monsieur Laurent MOURGUET...bien connue des Lyonnais...

  7. kaoetic - 3 juin 2015

    Votre discours corporatiste et démagogique joue sur la confusion ! Ne confondez pas le rôle de l'ex-garde champetre qui participait à la sécurité de la commune et celui de la police nationale en charge de l'ordre public et de la sécurité des citoyens dans notre République ! Quand à vos chiffres ils n'ont aucune valeur et surtout vous melangez des choux et des carottes!Combien ont été vise en tant que tel ? Aucun ! Oui il y a de quoi être inquiet à donner des armes à des milices municipales ! ...

  8. SAMARCANDE - 3 juin 2015

    In fine, Les maires ont deux obligations faites par la loi (Décret n° 85-603) celle d'assurer la sécurité des fonctionnaires placés sous leur autorité et la seconde celle de mettre en oeuvre des mesures leur permettant de pouvoir se soustraire à un danger . Ainsi considérant qu'il ne peut être sérieusement soutenu que la délinquance s'arrêterait aux portes de Lyon, qu'il est difficilement contestable que les policiers municipaux soient des cibles pour les terroristes ( déclarations publiques du Ministre de l'Intérieur) de sorte qu'il parait improbable que la responsabilité pénale sur le plan personnel des élus locaux ne soit pas recherchée en cas de manquements à des obligations qui leurs sont faites par la loi, le document unique devant identifier les risques par postes de travail.

  9. SophieV - 4 juin 2015

    Les citoyens ne veulent pas d'une PM armée, laissons celà aux US avec les conséquences que l'on connait. Le recrutement des policiers municipaux n'est pas assez sérieux pour légitimer une arme entre leurs mains, leur mission sur la voie publique non plus. Quant à l'argument du terrorisme, c'est ridicule et choquant.

  10. LEON - 4 juin 2015

    Pour la principale activité de la police municipale Lyonnaise il faut des jumelles laser en bon état et un stylo bien rempli. Peut-être faudrait-il apporter un peu de confort à certains endroits ou ils sont positionnés de manière quasi permanente comme le quai Charles de Gaulle ( parasol, bancs..).

  11. SAMARCANDE - 26 juin 2015

    Pour répndre à kaoetic.Mes chiffres s'agissant des victimes du devoir dans notre profession sont vérifiables il vous suffit pour cela de vous rendre sur le site de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux et vous pourrez y constater les noms des victimes, la nature des faits pour lesquels ces fonctionnaires ont perdu la vie au travail et la date des faits. Quant celles et ceux qui soutiennent que personne ne veut d'une police municipale armée, je leur souhaite qu'aucun membre de leur famille ne soit un jour confronté à la violence meurtrière d'un individu à la sortie de l'école où le policier municipal présent n'aura pas d'autre choix que celui de prendre ses jambes à son cou, se mettre à l'abri et éviter si possible les balles et les laiser là se débrouiller seuls...

  12. SAMARCANDE - 26 juin 2015

    Certains pourraient bien regretter leurs propos , certaines organisations syndicales considérant qu'en qualifiant les polices municipales de milice, en écrivant que les policiers municipaux sont responsables de leur propre mort et soutenir que les chiffres concernant ces victimes du devoir n'auraient aucune valeur alors même qu'ils sont vérifiables etc...de tels propos sont pénalement répréhensibles au sens du code de la sécurité intérieure, pourraient bien saisir la justice d'une plainte. Quant au corporatiste, il s’appuie sur des faits réels et non des élucubrations. La police municipale depuis toujours constitue la police de proximité (souvenez vous des hirondelles municipales qui étaient armées) des hirondelles qui n'avaient rien à voir avec les Gardes Champêtres autre corporation.

  13. SAMARCANDE - 26 juin 2015

    Pour répondre à Sophie V,le recrutement des policiers municipaux n'est pas assez sérieux .Les policiers municipaux sont recrutés sur concours niveau BAC, ils sont astreints à une formation initiale de plusieurs mois dispensée par des policiers nationaux, des gendarmes et des magistrats, astreints à suivre une formation continue tout au long de leur carrière à raison de 10 jours tous les trois ans. A chaque passage de grade les policiers municipaux sont également astreints en sus à suivre une formation de plusieurs semaines, de plusieurs mois parfois selon le grade pour compléter la formation initiale et continue. Dire dans ces circonstances que le recrutement des policiers municipaux ne serait pas sérieux est totalement déplacé et dénué de tout fondement. Sophie passez donc le concours..

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut