Pfeffer : "L'enfant n'est pas au coeur des rythmes scolaires"

L'Autre Direct poursuit sa série consacrée aux rythmes scolaires. Ce mardi, Renaud Pfeffer, maire de Mornant et premier vice-président du conseil départemental est notre invité. Il y a un an, il avait pris la tête d'un collectif de maires opposé à la réforme des rythmes scolaires. Aujourd'hui, après une année de pratique, il considère qu'il s'agit d'une "réforme inachevée et médiocre" qui a oublié de "mettre l'enfant au cœur du projet".

"Cette réforme, sur un fond qui était de dire on s'occupe de la réussite des enfants, est devenue une réformette qui n'a fait qu'imposer une demie-journée de classe supplémentaire, mais on a oublié les enfants qui devraient être le cœur du sujet. Les liens de la communauté éducative ont été distendus. La réforme a été faite à la va-vite et les résultats ne sont pas terribles", regrette Renaud Pfeffer, maire Les Républicains de Mornant. Il évoque aussi les difficultés pour une municipalité de mettre en place cette réforme, notamment financièrement. Il plaide aussi pour la mise en place d'un travail d'accompagnement du ministère de l'Éducation nationale.

à lire également
Nathalie Dompnier © Tim Douet 87-001
Dans une tribune publiée sur l'Étudiant-Educpros ce mercredi, six présidents d'universités dont Nathalie Dompnier (Lumière Lyon 2) demandent l'ouverture des négociations sur la loi ORE. C'est un signe que le mouvement contre parcoursup est en train de prendre de l'ampleur. Ce mercredi six présidents d'université, dont Nathalie Dompnier, ont demandé l'ouverture des négociations sur la […]
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 7 juillet 2015

    Un jour, vous finirez par admettre que l'utilisation du fric est nocif pour l'avenir de l'humanité. On le voit avec ce sujet de 'la réforme scolaire'. Ce monsieur se plaint que l'enfant n'est pas 'au coeur' des problématiques ? Sans blague ! Quand on sait que les vacances sont aussi organisées de façon à ne pas gêner le commerce touristique, que peut-on attendre de cette forme d'Education ? Et il manquera toujours des moyens financiers à l'éducation, d'une part parce que la monnaie doit être rare, (budgets limités) d'autre part pour protéger le marché du travail et le réserver aux enfant de 'l'élite'. . Aucun gouvernement dans un système monétaire, n'a intérêt à faire de tous les citoyens, des êtres intelligents, capables. Il 'faut' des masses de crétins manipulables.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut