Nouvelle entrée Part-Dieu
Photo architecture : MVRDV

Part-Dieu : premiers travaux, premiers mécontentements

Les travaux ont officiellement débuté autour du centre commercial de la Part-Dieu. Les nouveaux accès piétons et automobilistes ont été mis en place, et font déjà grincer des dents quelques Lyonnais.

Ce mercredi 27 décembre, les travaux ont débuté à la Part-Dieu. D'ici à 2020, c'est un tout nouveau centre commercial qui devrait apparaître. Un toit végétalisé, un nouveau complexe de cinéma avec 18 salles de projection, mais aussi de nouveaux accès et un parking supplémentaire de 2 000 places. Premier impact de ce projet ambitieux, la fermeture de certains accès. Les premiers mécontentements grondent de la part des automobilistes qui ont essuyé les plâtres de la fermeture de l'accès habituel du parking 3000, sur les toits du centre commercial.

Nouveaux accès

Depuis hier, 27 décembre, il n'est plus possible pour les automobilistes d'accéder au parking des toits par la rue de Bonnel. Il faut à présent emprunter la rampe provisoire depuis la rue Bouchut. Le Progrès rapportait ce matin que plusieurs automobilistes étaient restés coincés près de 45 minutes à la sortie du parking. "Une seule barrière de service […] les bornes de paiement à l'intérieur hors service", expliquait le quotidien, citant un usager.

Pour les piétons, c'est l'accès par la porte de l'esplanade qui est condamné. Pour rejoindre le centre commercial, il faut emprunter la dalle qui passe au-dessus de l’Auditorium puis la passerelle Bonnel et entrer par la porte Britannia, à côté des Galeries Lafayette. Autre possibilité, passer par la dalle qui longe la cité administrative puis la passerelle Bouchut et entrer dans le centre par la porte des Cuirassiers. Un dédale peu pratique pour les piétons, d'autant que les soldes d'hiver démarrent le 10 janvier. Un élément qui pourrait accentuer la pagaille liée aux travaux.

à lire également
Stéphane Bouillon
Le préfet du Rhône, Stéphane Bouillon, vient de décréter une fermeture administrative de 3 mois contre l’auto-école Permis Libre. Une décision forte qui arrive dans un contexte déjà marqué par l’affaire PermiGo.
2 commentaires
  1. Kasneh - 28 décembre 2017

    Les mécontents vont l'être encore plus quand ils verront les travaux de la place Beraudier, devant la gare. D'abord creusement de la place, démolition des hôtels Arena et Novotel, puis construction de la tour To-Lyon et de l'hôtel mitoyen. Et c'est pas fini. Destruction de la façade de la gare jusqu'au Quick, puis construction de la nouvelle entrée et du hall... Ils ont déjà un bel aperçu coté place de Francfort en pleins travaux: gare d'autocars régionaux, mini parking minute et plantations d'arbres jusqu'en 2018. Ce festival de BTP devrait durer jusqu'en 2022/23 pour cette série, puis continuer au-delà pour la suite... Bon courage ! https://www.lyon-partdieu.com/se-deplacer/pole-dechanges-multimodal/

  2. Tx - 29 décembre 2017

    Et alors ? Qu'est-ce que'on fait ? Rien ?!? On laisse les choses en l'état indéfiniment , dans une stase éternelle (tout en se plaignant évidemment que ça ne change pas), tout ça pas peur de froisser Thérèse qui va devoir faire un détour pour faire uriner son chien ? ou Jean-Kévin qui veut à tout pris sa doudoune le samedi à 15h et qui va mettre 25min à sortir sa caisse du parking ??? Qu'est-ce que ce petit poujadisme est fatiguant, lassant... je me demande si c'est nouveau cette intolérance à tout, tout le temps, pour quoique ce soit... il faudrait tendre à apprendre à gérer cette schizophrénie car on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du b... la ville, son intensité et une tranquillité rurale. Sinon, y a le Forez à 1h30 de voiture. C'est bien aussi. Ca n'a pas bougé depuis 30 ans.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut