Dépakine
© DR

Marine Martin : "Sanofi doit assumer ces milliers d'enfants handicapés"

En France, selon des données croisées par l'épidémiologiste Catherine Hill, le handicap d'au moins 14 000 enfants serait lié à la prise de l'antiépileptique Dépakine pendant la grossesse de la mère.

Prescrite depuis plus de cinquante ans aux personnes souffrant d'épilepsie et de bipolarité, la Dépakine peut être particulièrement dangereuse pour les fœtus lorsqu'elle est prescrite aux femmes enceintes. Marine Martin en a fait les frais. En 2011, elle découvre que l'autisme de ses deux enfants est lié à la prise de Dépakine pendant sa grossesse. Une éventualité que son médecin n'avait pas pris la peine de lui exposer. Un risque qui n'était pas non plus évoqué sur la notice du médicament. Inspirée par le combat d'Irène Frachon contre le Médiator, Marine Martin abandonne sa vie professionnelle pour fonder l'association Apesac et pour que les femmes épileptiques et bipolaires soient informées des risques liés à la prise d'un tel médicament pendant la grossesse. Actuellement en action en justice contre le laboratoire Sanofi, Marine Martin est l'invitée de l'Autre Direct, en marge du salon des livres et de l'alerte.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut