Patrick Martin

MEDEF : Auvergne-Rhône-Alpes dans la "cadence" pour succéder à Gattaz

S'il s'agit de ne pas "perturber l'efficacité du Medef par des ambitions catégorielles ou individuelles", Patrick Martin, le président du MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes confie être "dans la cadence" d'une candidature pour la succession de Pierre Gattaz à la tête du Medef.

Une gouvernance issue "des territoires" pour que "les évolutions de fonds" que sont "la régionalisation et la décentralisation des services de l’État" soient "plus que par le passé, pris en compte dans le fonctionnement du MEDEF." Sans annoncer franchement sa candidature pour une campagne qui démarre officiellement au début de l'année 2018, Patrick Martin estime ne pas être le seul à considérer "qu'il ne serait pas inintelligent" de faire entendre la voix des territoires dans la gouvernance à venir du MEDEF. Élu à l'unanimité à la tête d'un MEDEF composé de 100 000 entreprises comprenant des géants comme Sanofi, Casino, Michelin ou Mérieux et de nombreuses petites et moyennes entreprises familiales, Patrick Martin est clairement "dans la cadence" d'une candidature pour participer à la campagne pour la succession de Pierre Gattaz. Dans l'Autre Direct, il précise également sa vision de la place de l'entreprise dans la société ainsi que les changements impliqués par la fusion d'Auvergne et de Rhône-Alpes.

à lire également
Foule Fête des lumières 2017
L'INSEE annonce que la Région Auvergne-Rhône-Alpes a dépassé la barre des 8 millions d'habitants au premier janvier 2018. Une région où l’espérance de vie est supérieure à la moyenne nationale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut