Philippe Fivet
DR

"Lyon s'éloigne petit à petit de son image froide"

Dans son numéro d’été, Lyon Capitale a trouvé 100 bonnes raisons d’aimer Lyon. Sur Twitter, ils sont déjà nombreux à donner leurs raisons avec le hashtag #JaimeLyon. Tout l’été, on pose la même question à des Lyonnais connus... ou moins connus.

Philippe Fivet est Belge. Pourtant, ce caméraman indépendant, qui travaille notamment pour France 2, connaît parfaitement Lyon, où il vit depuis 1986. "J'ai vu son évolution, dit-il, avec ses aménagements innovants, le réseau cyclable, les berges du Rhône par exemple, mais aussi son évolution au niveau culturel et artistique."

Harmonie

Aujourd'hui, ce globe-trotter amoureux des belles images vit à Meyzieu, dans un mobile-home tout aménagé. Il nous donne ses raisons d'aimer Lyon : "J'apprécie beaucoup le Vieux Lyon et la Croix-Rousse. Il y a cette harmonie aux influences italiennes : on le voit aux couleurs ocres, oranges et roses des façades... Les murs ont une histoire et on le sent. Mais je suis sensible aussi à l'ambiance de quartiers plus "populaires", comme les États-Unis ou les Gratte-Ciel à Villeurbanne. Lors du tournage d'un sujet sur l'engouement touristique pour Lyon, j'ai eu l'occasion de filmer une visite guidée très instructive et j'encourage même les Lyonnais de souche à en faire autant !"

"Le quartier de la Part-Dieu a mal vieilli"

Selon lui, il n'y a pas que l'aménagement de la ville qui bouge. Les mentalités aussi : "Au contact de la population j'ai l'impression que Lyon s'éloigne petit à petit de son image "réservée", froide et conservatrice. Au niveau géographique j'apprécie aussi le côté "plaque tournante" de cette cité, au carrefour de la Drôme, de l’Ardèche, de l'Auvergne et des Alpes. Au niveau de la qualité de vie, là-aussi il y a un bel équilibre, je trouve. Personnellement je suis d'un naturel campagnard et les mégalopoles m'oppressent vite. Alors que lorsqu'on se trouve au centre de Lyon, on respire, c'est aéré, en dehors des périodes de canicule, bien sûr. Surtout, en 20 ou 30 minutes on se retrouve au vert si on le souhaite. Finalement il n'y a que le quartier de la Part-Dieu que je n'apprécie pas trop. Je trouve qu'il a mal vieilli."

Donnez-nous vos raisons d’aimer Lyon sur Twitter avec le hashtag #JaimeLyon ou par e-mail à l’adresse aimerlyon@lyoncapitale.fr

1 commentaire
  1. FOurs - 13 août 2014

    je partage tout à fait cette opinion, et je fais visiter les mêmes quartiers à mes visiteurs… par contre j'y ajoute le centre de la Guillotière avec non seulement la place du Pont, mais aussi les alentours jusqu'à Bahadourian et l'îlot d'Amaranthe, c'est très particulier et en évolution. Oui les Lyonnais on changé en général, mais il faut dire que 80% des Lyonnais d'aujourd'hui ne sont pas originaires de Lyon. http://bechevelin.canalblog.com/archives/tourismes/index.html

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut