Pollution Lyon lever jour © Tim
© Tim Douet

Lyon : nouvelle vague de pollution aux particules fines

Le dispositif d’information sur la pollution aux particules fines a été activé ce mardi par la préfecture.

Ce mardi, le dispositif préfectoral d'information sur une pollution aux particules fines PM10 a été activé. Selon Atmo, "la qualité de l'air s'est dégradée en Rhône-Alpes, avec des niveaux de particules qui ont augmenté un peu partout. Mardi 14 février, la présence de couches d'inversion de température, piégeant les polluants à faible altitude, provoque une nouvelle hausse des niveaux de particules sur plusieurs zones."

La situation ne devrait pas s'améliorer aujourd'hui puisque, selon Atmo, "les masses d'air devraient rester stables sur la région, avec de nouveau des inversions de températures, ce qui ne laisse pas présager d'amélioration sensible pour la qualité de l’air".

Aux personnes vulnérables, il est recommandé de :

– limiter leurs déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 17h-20h)

– limiter leurs activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur

– en cas de symptômes ou d’inquiétude, prendre conseil auprès d'un pharmacien ou d’un médecin.

à lire également
Centre de captation de l’eau de Lyon – Analyseurs © Tim Douet
Quand les nouvelles pollutions apparaissent plus vite que les normes chargées de nous en protéger, c’est la qualité de l’eau qui est en question. Lyon a décidé de faire du zèle dans ses contrôles, sans pour autant avoir d’échelle de référence à respecter.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut