Parc friche RVI
DR

Lyon : le parc Zénith ouvrira en 2018 sur l'ancienne friche RVI

Une page se tourne pour la friche RVI à Lyon. Les travaux sont lancés et dureront près d'un an.

Parc sur l'ancienne friche RVI

DR
Parc sur l'ancienne friche RVI

Les travaux démarrent enfin. L'ancienne friche RVI va devenir, dans un an, le parc Zénith. 8000 m² entre l'avenue Lacassagne et le cours Albert Thomas, dans le troisième arrondissement.

Sur cet ancien site industriel laissé à l'abandon depuis plus de quatre ans, une prairie de 3000 m² verra le jour. Elle est déjà désignée comme étant le "poumon vert" du quartier par la Ville de Lyon.

Un chantier à 3,8 millions d'euros

Un jardin d'eau, alimenté par l'eau pluviale recyclée, favorisera la biodiversité. Des abris permettant aux insectes de s'y reproduire ainsi que des nichoirs d'oiseaux seront installés. On y trouvera également un jardin partagé, comme il en existe déjà beaucoup à Lyon. Depuis 2001, la Ville développe ces espaces verts dans le but de créer du lien social entre les habitants.

Le parc paysager ouvrira ses portes début 2018. Le coût du chantier est estimé à 3,8 millions d'euros.

Le parc Zénith s'étendra sur près de 8000 m².

© Agence Laverne paysagistes
Le parc Zénith s'étendra sur près de 8000 m².

Son appellation a été votée après une consultation auprès des habitants qui avaient le choix entre "Parc Zénith" et "Parc Juste Feuillat", en référence à l'ancien président du conseil général du Rhône.

Cette construction s'inscrit dans un large projet de mutation du quartier. Après avoir été un site industriel, la friche RVI a longtemps accueilli artistes, riverains et militants. En 2011, elle avait été fermée et sa mutation avait pu commencer. Le site qui s'étend sur près de 7 hectares devra donc également accueillir un campus professionnel, une bibliothèque, un gymnase.

à lire également
lyon turin
D'après le rapport du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), présidé par l'ex-député socialiste Philippe Duron, plusieurs grand projets en matière d'infrastructures de transports devraient être abandonnés ou repoussés de plusieurs décennies. A45, contournement ferroviaire de Lyon ou ligne Paris-Clermont-Lyon, Lyon Capitale fait le point sur les aménagements qui ne verront pas le jour.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut