“Les chasseurs dépassés par la manne de la Région”

Dans un communiqué, Laurent Wauquiez a réaffirmé son soutien aux chasseurs après les attaques de l’opposition lors de la dernière assemblée plénière du conseil régional.

Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes a estimé que "les propos tenus sur les chasseurs" étaient "insultants". "Je ne comprends pas qu’on s’acharne avec autant de mépris sur certains de nos compatriotes", a-t-il déclaré. Il faut dire que sa décision de confier la politique écologique régionale à la Fédération régionale des chasseurs (FRC) et ses 12 fédérations départementales en a étonné plus d'un.

Le conseil régional a ainsi signé une convention pluriannuelle d’objectifs de 3 millions d’euros sur trois ans avec ces fédérations. Un million d'euros de plus qu'auparavant, mais une baisse de subvention de plus de la moitié pour la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna).

Dans notre mensuel de février, son président, Éric Feraille, s'est ému de cette nouvelle politique régionale : “C’est la vision politique et étriquée de Laurent Wauquiez. Il veut opposer chasseurs et associations de protection de l’environnement, mais nos rôles sont complémentaires ! Que les chasseurs soient en charge de la gestion des espèces chassables, c’est évident. Qu’on leur attribue de nouvelles missions, pourquoi pas. Mais, si c’est pour dépouiller d’autres au passage, alors non. Nous avons chacun notre rôle à jouer.

Ce nouveau fonctionnement a déjà fait disparaître des missions. Faute de financements, l’association a mis fin à cette mission d’information et de conseil, qui disparaît donc avec la nouvelle convention. De son côté, la fédération régionale des chasseurs a indiqué que cela n’était pas de son ressort.

à lire également
Laurent Wauquiez au 20H de France 2 le 16/04/18
Cette position sur une réforme qui suscite une forte grogne, notamment en milieu rural, permet au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes de rejouer le couplet de l'anti-parisianisme.
6 commentaires
  1. nico-yzfr6 - 14 février 2017

    'Je ne comprends pas qu’on s’acharne avec autant de mépris sur certains de nos compatriotes'Il fait semblant de ne pas comprendre, il est juste nuisible pas con ! Confier la politique écologique à une fédération de loisirs est une aberration. Il fait du clientélisme et rien d'autre et il le sait ! Ca lui permet de museler les gens qui font vraiment pour l'écologie, ses opposants, ceux qui ne votent pas pour lui donc contre ses intérêts avec les grands industriels et les constructeurs d'autoroute. Il est pathétique, nuisible et pathétique !

  2. Abolition_de_la_monnaie - 14 février 2017

    Aux défenseurs de l'écologie :le fric et les budgets feront toujours que la nature passera après l'économie monétaire, donc il n'y a pas 36 solutions pour ne plus être coincés dans ces pièges : construire dès maintenant la civilisation de l'Après Monnaie (en commençant par expliquer l'économie, en promouvant la psycho, la philo et en décolonisant les imaginaires :o)Que vive la société post-monétaire.

  3. FEFI - 14 février 2017

    Est-ce que quelque chose empêche les chasseurs de reverser une partie de cette manne à d'autres associations 'complémentaires'?

  4. guidoline - 15 février 2017

    Les chasseurs sont dépassés par la manne de la région, dit votre titre. Mais pas votre article… Quid ?

  5. neal59 - 16 février 2017

    De l'argent pour des gens qui nous empechent de nous promener tranquillement et en sécurité et sont parfois agressifs : quelle idée bizarre

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut