Le mystère de la Table Claudienne

Aujourd'hui, personne ne sait par quelles techniques a été gravé le discours que prononça l'empereur Claude en 48 devant le Sénat de Rome pour le convaincre d'admettre les notables de la Gaule chevelue* d'accéder à ses rangs.

Depuis quelques semaines, un groupe d'élèves ingénieurs de l'Ecole centrale de Lyon, avec le laboratoire de tribologie et dynamique des systèmes de l'école, travaille sur le sujet. " Si on regarde les inscriptions de la table, elles sont incroyablement parfaites, il n'y a aucun défaut apparent. Du coup, cela nous demande d'aller encore plus loin d'un point de vue technologique pour continuer nos investigations " explique Robert Vargiolu, du laboratoire**. Du coup, l'artillerie lourde est de sortie et, chose rarissime, un morceau de la Table Claudienne sera prélevé en septembre. Ou plutôt un micro-copeau d'1 mm3 qui sera étudié à l'analyseur X , un microscope permettant d'identifier la composition des matériaux.

2000 ans après, une table impossible à refaire

Pour l'heure, trois hypothèses sont envisagées. La technique de la cire perdue d'abord : la Table Claudienne aurait été réalisée dans un modèle en cire recouvert par la suite d'argile. Chauffée, la cire fond et crée des espaces dans lequel le bronze est coulé. Problème, les dimensions de l'objet : 2, 5 m de large pour 1,9 m de haut. Deuxième hypothèse : les inscriptions auraient été gravées, par on-ne-sait quelle technique, directement sur la Table. Sauf que graver aussi parfaitement, " c'est quasi impossible vu la précision et la netteté des inscriptions " explique Roberto Vargiolu, donnant l'exemple du " O " dont les rondeurs sont très difficiles à réaliser. Dernière hypothèse, la plus probable : les auteurs de la Table Claudienne auraient utilisé deux techniques : d'abord, le moule en cire et ensuite des retouches au burin, les dernières recherches ayant montré des à-coups légers, démontrant que le lettrage avait probablement été retouché. Mais quelles retouches, les défauts s'observant à l'échelle du micron ! Résoudre l'énigme de la Table Claudienne permettrait d'en savoir plus sur les techniques des Romains, il y a 2000 ans, une maîtrise et un savoir-faire qu'aujourd'hui "personne n'est capable de reproduire ". Sans compter le deuxième mystère : comment ont-ils pu fabriquer une plaque de bronze aussi imposante ? Ad impossibilia nemo tenetur.

* la Gaule non soumise à Rome, selon l'expression de Jules César

** la tribologie est la science de l'usure

------------------------

Encadré

Claude le bien-aimé

L'empereur Claude est né à Lugdunum en -10 avant Jésus-Christ. Il régna sur l'Empire romain de 41 à 54. Sa femme, Agrippine, le fit assassiner afin que Néron accède au trône plus rapidement. Claude fit beaucoup pour les siens, notamment contre les Barbares qui menaçaient l'Empire, et en intégrant les " étrangers " à son peuple. Il fut divinisé après sa mort, une marque de reconnaissance que ses prédécesseurs Tibère et Caligula n'avaient pas eu.

à lire également
Sans l’agriculture et l’adoption d’un régime contenant moins d’aliments durs, la formule lapidaire de victoire de Jules César en -47 sur le roi Pharnace II aurait plutôt donné "oueni, ouidi, ouici".
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut