Jeûne pour le climat dans la capitale de la gastronomie

Tous les 1er du mois, le mouvement “Jeûne pour le climat” invite chacun à jeûner. Un atelier est organisé à Lyon samedi 1er novembre, sur les berges du Rhône. L’initiative est censée “encourager les dirigeants du monde à résoudre la crise climatique”.

Chaque 1er du mois, le mouvement “Jeûne pour le climat” invite à délaisser les nourritures terrestres pour se contenter de mets spirituels, et ce jusqu'à l'ouverture de la conférence climat de l'Onu, à Paris, en décembre 2015. L'élan, porté par des milliers de personnes à travers le monde, se concrétise à Lyon le 1er novembre avec une animation organisée sur les berges du Rhône, en face de la place Jutard, à 19h.

Le mouvement regroupe aussi bien des chrétiens que des musulmans, des bouddhistes et des athées. L'initiative, de portée mondiale, possède des soutiens de poids, comme Nicolas Hulot (envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète), Matthieu Ricard (auteur, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire, qui présentera une conférence à Lyon le 7 novembre), Pierre Rabhi (biologiste et écrivain), Rowan Williams (ancien archevêque de Canterbury), Yeb Saño (chef négociateur des Philippines aux conférences de l'Onu, à l'origine du projet), et bien d'autres.

Les organisateurs conseillent de bien s'hydrater et de jeûner entre amis afin d'être plus solidaires dans l'effort.

à lire également
Thierry Coste, lobbyiste des chasseurs, et Gilles Chabert, conseiller montagne de Laurent Wauquiez © Brut / MaxPPP (montage LC)
Gilles Chabert, le conseiller spécial Montagne de Laurent Wauquiez, possède un carnet d’adresses bien rempli. Quant à Thierry Coste, le lobbyiste en chef des chasseurs, il a courroucé Nicolas Hulot, qui l’a mentionné au rayon des raisons l’ayant poussé à démissionner – une parmi les nombreuses victoires enregistrées par les chasseurs depuis le début du quinquennat Macron.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut