Jean-Paul Bret : “Hamon n’est pas un choix par défaut”

Jean-Paul Bret, le maire PS de Villeurbanne, est l’invité de L’Autre Direct. Il revient sur son choix de soutenir Benoît Hamon, vainqueur de la primaire socialiste, et évoque son grand scepticisme face au phénomène Macron.

Pendant la primaire, Jean-Paul Bret n'avait apporté de soutien public à aucun candidat. Après le succès de Benoît Hamon, il a fait partie des premiers élus socialistes de la région à appeler à soutenir l'ancien ministre de l'Education nationale et à exhorter le PS à rester uni. "Je manifeste une assez grande adhésion à la candidature de Benoît Hamon. Ce n'est pas un choix par défaut", explique-t-il.

Le maire de Villeurbanne revient aussi sur le financement flou du revenu universel mais préfère en retenir le principe : "[Benoît Hamon] a replacé le problème du travail dans notre société. Dans cette campagne, il est un des rares à voir loin (…) Il permet à la gauche de se ressourcer. Il redonne une espérance (…) dont la pratique gouvernementale nous avait éloignés." Confronté à une fédération socialiste du Rhône où de nombreux cadres, Gérard Collomb et David Kimelfeld en tête, ont fait le pari d'Emmanuel Macron, Jean-Paul Bret appelle les "marcheurs" à se mettre en retrait.

1 commentaire
  1. romain blachier - 14 février 2017

    Je vais me faire, comme souvent, insulter par le cabinet du Maire de Villeurbanne sous divers pseudos, mais j'ai du mal à croire que Jean-Paul Bret soit un hamoniste enthousiaste.Quand aux partisans d'Emmanuel Macron, nous nous sommes déjà mis en retrait de la campagne de Hamon, ce qui est logique. Il faut suivre l'actualité de la fédération socialiste quand on entend s'en emparer 🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut