Jean-Louis Bianco
© Tim Douet

Jean-Louis Bianco : "La laïcité, c'est la liberté de porter le voile…"

"… ou de ne pas le porter". C'est par ces mots que Jean-Louis Bianco, président de l'Observatoire de la laïcité, a conclu son intervention hier à Lyon dans le cadre d'une journée d'étude dédiée à "la jeunesse et la laïcité" et destinée aux professionnels de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Au yeux de l'ancien secrétaire général de l'Élysée de François Mitterrand, de nouvelles lois qui interdiraient le port du voile dans l'espace public en France, "ne seraient pas laïques" : "Ce serait mon jugement" a-t-il conclu. Dans l'entretien qu'il accorde à Lyon Capitale pour l'émission l'Autre Direct, il rappelle que la laïcité est avant tout "un principe d'organisation", qui a trois piliers : "la liberté, la liberté de croire ou de ne pas croire, et de manifester ses opinions - mêmes religieuses dit la déclaration des droits de l'homme - pourvu qu'on ne trouble pas l'ordre public. Deuxièmement c'est la neutralité, l'indépendance de l'État et des agents publics par rapport à toute loi religieuse. Troisièmement, c'est la citoyenneté. Nous sommes avec nos différences, qui sont une source de richesses, mais ces différences sont rassemblées dans notre citoyenneté, hommes et femmes, à égalité de droits et de devoirs." Et de conclure : "Ce sont trois piliers assez faciles à comprendre, pas toujours faciles à pratiquer".

à lire également
L'autre direct reçoit Marie Brassier de Switch Collective Lyon. Et si vous changiez de vie en trouvant un nouveau travail ou en cherchant plus de sens dans l'actuel ? Avec le programme "Fais le bilan calmement", la start-up Switch Collective va plus loin qu'un simple bilan de compétence. Dans un monde où le bien-être au travail et […]
5 commentaires
  1. Jean Jaurès - 18 novembre 2016

    Bianco, le chantre du communauracisme, de l'assignation à résidence identitaire, des accommodements raisonnables, le fossoyeur de la laïcité, fille des Lumières a parlé! Dehors!

  2. Robes Pierre - 19 novembre 2016

    Étonnante mais pas complètement la réaction d'un ancien collaborateur de Mitterrand, on pourrait peut être lui communiquer la loi de 1905 sur la séparation église/état, les dernières lois sur le voile. La laïcité ne s’accommode pas d' arrangements quels qui soient. Les croyants doivent comme tous les citoyens respecter la loi, même si dans certains cas elle est contraignante.En poussant la dérision pour qu'elles raisons, demain chacun ne s'autoriserait il pas à aménager son code de la route perso sous prétexte que l'officiel ne lui convient pas. Pour vivre ensemble existent des règles qui font une nation , ce n'est pas chère payé pour vivre en démocratie.

  3. romu002 - 19 novembre 2016

    @Jean Jaurès et @Robes Pierre feraient bien de lire les débats ayant précédé le vote de la loi de 1905, ça leur éviterait d’écrire des âneries.

  4. Jean Jaurès - 19 novembre 2016

    Romu002! C'est fait! Pour ma part, je réclame une révision de la Loi de 1905! Tout simplement parce que la société de 1905 n'est pas celle de 2016. Romu002, merci de vivre avec votre temps! Et apprenez à lire, je n'évoque pas la Loi de 1905! Je préfère Badinter qui célèbre l'amour et la paix, à Bianco le communauraciste qui nous prépare la guerre!

  5. Robes Pierre - 20 novembre 2016

    romu 02:::Fruit d'un long débat parlementaire Briand l'ardent défenseur, cette loi nous permet aujourd'hui de nous affranchir de l'avis de l'église romaine .Ce n'est pas pour tomber dans les travers d'une autre croyance et de ses dictats, l'interdiction des signes religieux Kippa, voile, pendentifs, appliquée de façon plus rigoureuse. mais tu n'a certainement pas eu connaissance de la loi sur le voile,On ne connait pas tout.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut