immobilier
© Tim Douet

Immobilier à Lyon : des prix et des achats en hausse

Selon un baromètre LPI/Seloger.com publié ce mardi 28 juillet, les prix de l’immobilier augmentent à Lyon. Le dynamisme des achats semble durable.

Au niveau national, le baromètre LPI/Seloger.com annonce une inclination claire : les prix affichés en agence et chez les vendeurs ont augmenté de 3 % durant ces trois derniers mois.

En juin, à Lyon, les prix signés ont augmenté de 0,4 %, donnant une moyenne tarifaire de 3 886 euros le mètre carré dans la ville. Une augmentation qui semble légère, mais qui est néanmoins significative sur ce marché. Cette hausse des prix est perceptible dans quatre des neuf arrondissements de Lyon :

  • Le 2e (+7,5 % pour les prix signés et 8,8 % pour les prix affichés), le 3e (+2,7 % pour les prix signés et 3,1 % pour les prix affichés), le 4e (+2,9 % pour les prix signés, stabilité pour les prix affichés), et le 8e (+1,8 % pour les prix signés et 4,3 % pour les prix affichés).

A contrario, les cinq autres arrondissements tirent la moyenne des prix légèrement vers le bas :

  • Le 1er arrondissement (-0,9 % pour les prix signés et -1,9 % pour les prix affichés), le 5e (-6,3 % pour les prix signés et -6,7 % pour les prix affichés), le 6e (-1,3 % pour les prix signés et -1,1 % pour les prix affichés), le 7e (-0,6 % pour les prix signés et -0,1 % pour les prix affichés) et le 9e (-1,1 % pour les prix signés mais +0,2 % pour les prix affichés).

Une tendance qui s’affirme

Récemment, deux analyses ont conforté l'idée d'un marché immobilier lyonnais se portant de mieux en mieux. D'abord, celle publiée lundi 20 juillet par le courtier en immobilier Empruntis. Celle-ci explique que la hausse des prix et des achats était due au retour des primo-accédants, à la baisse des taux d’emprunt et à l'augmentation du pouvoir d'achat. Lyon, justement, est la deuxième ville ayant connu le plus fort rebond de son pouvoir d'achat depuis juillet 2014, avec une hausse de 11 %.

Au niveau national, le courtier soulignait enfin que les demandes de financement pour un achat de logement, après avoir chuté de 21 % entre les premiers semestres 2013 et 2014, ont augmenté de 42 % entre les premiers semestres 2014 et 2015.

Le magazine Challenges a aussi publié une analyse de la place immobilière lyonnaise, soulignant que "le marché lyonnais, qui a toujours bien résisté aux incertitudes nationales, bénéficie de la prospérité économique de l’agglomération, d’une démographie dynamique et d’une attractivité grandissante qui amène sur son territoire de nombreux ménages venus de Paris, de province et même de l’étranger".

à lire également
Faire construire une maison peut vite devenir un casse-tête en matière de normes à respecter. Ces dernières vont bientôt évoluer, pour aller vers un habitat toujours plus durable.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut