Guilloteau : “Les centristes n’ont ni bilan ni projet”

L’Autre Direct continue de s’intéresser aux élections départementales des 22 et 29 mars. Ce mercredi, Christophe Guilloteau, chef de file de l’UMP et candidat sur le canton de Brignais, répond à nos questions. Il dresse un bilan très critique de la gestion du département par les centristes.

"Les centristes n'ont pas de bilan, pas de projets. Nous avons à l'UMP une vision départementale", raille Christophe Guilloteau, chef de file UMP pour les élections départementales. Conseiller général sortant, Christophe Guilloteau justifie sa candidature contre en expliquant ne pas avoir voté le budget et les hausses d'impôts. "Je n'ai pas voté les emprunts toxiques. Daniel Pomeret [chef de file UDI, ndlr], expert-comptable de profession, les a signés", attaque le député UMP.

Christophe Guilloteau dénonce aussi une gestion clientéliste de l'UDI au profit des cantons centristes. "Nous aurons une gestion de bon père de famille, pas de nouvelles taxes, pas de hausse d'impôts", promet-il.

à lire également
Sapeurs-pompiers Rhône
Pendant deux ans, les logements en caserne d'une centaine de pompiers professionnels étaient compensés par des heures supplémentaires. Sept après que cette délibération ait été jugée illégale, les pompiers sont toujours en justice pour que ces heures leur soient effectivement payées. 
2 commentaires
  1. romu002 - 19 mars 2015

    Guilloteau, tartuffe par excellence. A vomir.

  2. spacelex - 23 mars 2015

    Un tartuffe qui fait 31%, en tête ! Loin devant cette bande d'incompétents qui n'auront eu comme arguments durant cette campagne que des thèmes nationaux (FN) ou de se prévaloir de soutiens de la nomenklatura centriste départementale tout en n'en arborant aucun soutien officiel - quel courage, quelle confiance ! -(centre - centre droit (!?)) qui a mené notre département à sa scission et à la gabegie financière. Le positionnement de Guilloteau est juste en s'adressant aux électeurs et non pas aux notables locaux. Le 29 ce sera au tour des donneurs de leçons de mettre en pratique leur belle morale et leur sens de l'intérêt commun qu'ils revendiquaient si fort pour se faire élire. La démocratie est parfois si cruelle !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut