cantine oeufs haricots

Grand Lyon : 24 cantines en délégation de service public en 2018

Ce jeudi, le conseil métropolitain a voté un nouveau mode de gestion du système de restauration, qui passera par des délégations de service public. Un système censé “garantir une qualité, une sécurité et une proximité des produits cuisinés”.

La métropole de Lyon a voté une nouvelle gestion du système de restauration, ce jeudi 20 juillet, lors du conseil métropolitain. Un nouveau système qui "vise à garantir une qualité, une sécurité et une proximité des produits cuisinés ainsi qu’un service de cantine assuré en toutes conditions, a annoncé le Grand Lyon, afin d'appuyer la politique de qualité alimentaire menée en faveur d’une restauration collégienne durable à travers l’utilisation de produits issus de circuits courts, bio et la réduction du gaspillage alimentaire".

Un nouveau mode de fonctionnement qui passera par une délégation de service public pour la préparation des repas de 24 collèges métropolitains sur 77. Parmi eux, 14 collèges avaient déjà opté pour cette forme juridique, dont le collège La Tourette. "Le collège La Tourette est passé sous délégation de service public depuis quatre ans. Depuis, nous pouvons témoigner d'un service de restauration de qualité pour nos nombreux élèves qui la fréquentent chaque jour tout en respectant un cahier des charges exigeant : circuit court, produits bio, lutte contre le gaspillage, etc. À travers ce mode de gestion, nous avons pu mettre en place un très bon partenariat avec la société de restauration, nous permettant un dialogue toujours constructif et réactif", a déclaré Éric Subtil, le principal de ce collège de la Croix-Rousse, cité dans le communiqué du Grand Lyon.

"En déléguant l’intégralité du service de restauration à un prestataire, la Métropole garantit aux collégiens un service de repas variés et équilibrés durant toute l’année scolaire, et ce, à tarif inchangé. Ces repas intégreront a minima 30 % de produits issus de l’agriculture biologique, dont la totalité sur les fruits, légumes, céréales, etc. et l’achat quotidien de produits issus des producteurs locaux", peut-on lire dans le communiqué du Grand Lyon. Les repas seront pris en charge intégralement par le prestataire choisi : de l’achat des produits jusqu’au service des repas, assurant une sécurité et une hygiène alimentaire optimales. L’appel à candidatures pour la restauration des 24 établissements va être lancé d’ici la fin du mois de juillet à travers quatre lots d’attribution. La mise en œuvre des délégations de service public est actée à partir du 1er septembre 2018.

à lire également
© Guillaume Long 2019
Il est partout : à l’école, dans les activités extra-scolaires, dans la fratrie… S’invitant quasiment dès le berceau, l’esprit de compétition s’intensifie et reste présent tout au long de la vie. Quoi d’étonnant dans une société qui valorise largement les premiers, les plus rapides, les plus forts ! Alors, faut-il donner à son enfant l’envie de se hisser au rang des meilleurs, au risque de favoriser chez lui un certain individualisme, ou le voir rester sur le banc de touche ?
1 commentaire
  1. Robes Pierre - 24 juillet 2017

    Espérons que les repas servis n'auront rie de commun à ceux des hôpitaux où mêmes les soignants préfèrent apporter la gamelle, les malades n'ayant d'autre solution que le proche qui apporte des préparations maisons, Le summum 'poisson citronné', si vous vous sentez capable de préparer un plat plus insipide , faites le savoir.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut