Gérard Collomb : “L’armement de la police municipale débutera en 2016”

En visite rue de la République avec le préfet de Rhône-Alpes Michel Delpuech, Gérard Collomb a officiellement assuré que la mairie de Lyon allait armer la police municipale.

En période d’état d’urgence, suite aux attentats du 13 novembre, Gérard Collomb estime que ce contexte particulier justifie une adaptation des missions et de l’équipement de la police municipale. "Nous avons dit que nous voulions armer la police municipale et nous allons le faire en essayant de mettre en avant un certain nombre de priorités", a déclaré le sénateur-maire de Lyon.

Cet armement va forcément nécessiter des formations, mais se fera surtout en fonction des missions des agents, a expliqué Gérard Collomb : "L'armement se fera pour ceux qui sont les plus exposés et dont les missions les mettent en position d'être en difficulté. Pour ceux qui travaillent le soir, par exemple. Il va falloir proportionner les missions avec l'armement."

Si le processus débute début 2016, le maire de Lyon n'a pas encore donné de date pour les premiers armements : "Nous prendrons le temps qu'il faut. Cet armement se fera après des examens pour l'aptitude et une formation approfondie, car on ne peut pas armer les policiers sans qu'ils aient eu une formation préalable."

à lire également
4 commentaires
  1. Robes Pierre - 27 novembre 2015

    pourquoi ne pas remplacer la police municipale dont ce n'est pas le rôle par des effectifs de la police nationale, des gens formés, dont c'est le quotidien.Laissons nos gardes champêtre à la surveillance des stationnements, sorties d'écoles, marchés, etc.

  2. kaoetic - 28 novembre 2015

    Eh ben ce genre d'initiative n'est pas faite pour nous rassurer ! Ce n'est pas en quelques jours qu'ils vont acquérir l'aptitude,le sang froid inhérent à l'usage d'une arme. Nous voilà pris en tenailles entre le danger islamique et un excès de zèle d'un policier municipal en mal de reconnaissance.Tous aux abris !...

  3. Robes Pierre - 28 novembre 2015

    Et ça continu voici qu'un député demande le port d'arme pour nos députés. Finalement qui n'a pas son flingue, demandez votre flingue.

  4. Kasneh - 30 novembre 2015

    Devant l'actualité tragique, l'élu a du manger son chapeau. Depuis toujours il n'a pas souhaité armé les municipaux, alors que de nombreuses communes périphériques le sont. A croire que les malfaiteurs s'arrêtent aux portes de Lyon!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut