Équitation : le cavalier rhônalpin Hubert Bourdy est décédé

Le cavalier rhônalpin au palmarès exceptionnel, Hubert Bourdy, s’en est allé ce mercredi 25 juin, emporté par une longue maladie.

Triste nouvelle par les passionnés d’équitation. Le cavalier rhônalpin, Hubert Bourdy, s’en est allé ce mercredi à l’âge de 57 ans. Installé depuis 1989 à Marlieux, dans l’Ain, le champion avait porté autour du cou parmi les plus belles médailles du jumping international : médaille de bronze par équipes aux Jeux olympiques de Séoul en 1988 avec Morgat, à nouveau médaille de Bronze par équipes quatre ans plus tard à Barcelone associé à Razzia du Poncel, il a entre-temps accroché la médaille d’or par équipe et la médaille de bronze en individuel aux Championnats du monde de Stockholm en 1990 avec Morgat... Tant, qu'il n'est pas possible de toutes les citer ici.

"C’est un monument de l’équitation qui s’en va aujourd’hui, souligne Sylvie Robert, organisatrice d’ Equita Lyon, proche du champion. Il faut rendre hommage aujourd’hui à un immense champion, un très grand homme de cheval qui a apporté énormément à l’univers de l’équitation".
Cavalier d’exception, Hubert Bourdy était également un fin connaisseur du commerce des chevaux qui a su repérer et amener au plus haut niveau nombre de cracks. En avril dernier, il avait d’ailleurs apporté un précieux éclairage à Lyon Capitale à l’occasion d’un dossier sur l’équitation, malgré la maladie.

"Il aimait la vie et il a lutté vraiment très fort contre la maladie", appuie Sylvie Robert. Toujours très présent dans le monde de l'équitation, Hubert Bourdy s’était notamment rendu aux finales Coupe du monde de saut d’obstacle à Eurexpo en avril et, il y a quelques semaines, au jumping de Bourg-en-Bresse.

Rhône-Alpes perd aujourd’hui un de ses plus grands sportifs et un cavalier de génie.

à lire également
Un homme a foncé sur les manifestants à Firminy, dans le département de la Loire, alors que des "gilets jaunes" bloquaient la circulation, comme partout en France ce samedi 17 novembre. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut