Manifestation devant la Préfecture du Rhône le 15 novembre 2017 sur les contrats aidés
Manifestation devant la Préfecture du Rhône. © Tim Douet

École Jean Macé : une pétition pour le maintien de deux emplois aidés

Les parents d'élèves de l'école Jean Macé (8e arrondissement de Lyon) se mobilisent pour les deux secrétaires de leur établissement dont les contrats aidés pourraient être supprimés.

421 signatures au compteur. Les parents d'élèves de l'école lyonnaise Jean Macé ont lancé une pétition afin de préserver les contrats aidés des deux secrétaires des établissements scolaires maternelle et élémentaire. Deux emplois qui existent depuis quatre ans. "Leur suppression entraînera une importante perte de la qualité de vie des enfants et des parents à l'école, dénoncent-ils dans la pétition. En effet, les permanences téléphoniques (absence d'un enfant, modifications de cantine ou d'études, retard d'un parent, etc.) et l'accueil physique ne pourront plus être assurés. Et les entrées et les sorties exceptionnelles (médecin...) ou régulières (orthophonistes, centre médico-psychologique...) ne pourront plus être autorisées."

Un texte envoyé au président de la République Emmanuel Macron et à de nombreuses personnalités politiques nationales et locales*. Les signataires réclament le maintien des deux emplois "par tout type de contrat et/ou de financement" afin "d'éviter une brutale mise au chômage". Et de proposer une rencontre afin de "chercher ensemble des solutions".

Lire aussi : Baisse des contrats aidés à Lyon : l'éducation en colère

Retrouvez notre dossier "ISF, emplois aidés, subventions : les associations asphyxiées" dans notre mensuel de janvier (n° 773) disponible ce vendredi.

* Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, la ministre du Travail Muriel Pénicaud, la rectrice de l'académie de Lyon Françoise Moulin Civil, l'inspecteur d'académie et directeur académique des services de l'éducation nationale du Rhône Guy Charlot, le préfet du Rhône Stéphane Bouillon, le maire de Lyon Georges Képénékian, le maire du 8e arrondissement de Lyon Christian Coulon, le conseiller du 8e arrondissement de Lyon (délégation éducation et jeunesse) Charles-Franck Levy, le député Jean-Louis Touraine, la députée Anne Brugnera, et le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi Auvergne-Rhône-Alpes Jean-François Bénévise.
à lire également
Nathalie Dompnier © Tim Douet 87-001
Dans une tribune publiée sur l'Étudiant-Educpros ce mercredi, six présidents d'universités dont Nathalie Dompnier (Lumière Lyon 2) demandent l'ouverture des négociations sur la loi ORE. C'est un signe que le mouvement contre parcoursup est en train de prendre de l'ampleur. Ce mercredi six présidents d'université, dont Nathalie Dompnier, ont demandé l'ouverture des négociations sur la […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut