Sapeurs-pompiers Rhône
Tim Douet

Caillassages : les pompiers interpellent Sécheresse et la préfecture

Les pompiers du Rhône ont sollicité publiquement une entrevue avec le responsable municipal de la sécurité, Jean-Yves Sécheresse, et à son homologue à la préfecture, Etienne Stoskopf. Ils veulent maintenir la pression après les engagement politiques pris pour les protéger des caillassages dont ils sont victimes sur certaines interventions.

Fini le temps des promesses, les pompiers du Rhône veulent du concret. Dans une lettre ouverte adressée à Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la Sécurité du maire Georges Képénékian, et Etienne Stoskopf, préfet délégué pour la Défense et la Sécurité, ils demandent un nouvel entretien avec ces responsables le 8 janvier. Signée du syndicat Sud Solidaires, la lettre annonce en outre l'appel à la grève lancé pour ce même jour.

Au coeur de la colère des pompiers, les caillassages dont ils sont victimes en intervention dans certains quartiers, de la métropole lyonnaise notamment. La lettre ouverte rappelle à ce titre l'incident de la nuit du mardi 24 au mercredi 25 octobre 2017, à Vénissieux "où les sapeurs-pompiers de Feyzin ont été pris dans un guet-apens et attaqués avec des cailloux et des cocktails Molotov". Après une grève et des échanges avec les responsables politiques, "nos autorités ont alors pris des engagements qui ont également été relayés au Ministre de l’Intérieur."

"Aucun délai supplémentaire"

Aujourd'hui, les pompiers du Rhône veulent maintenir la pression, afin que ces engagements soient tenus, et leur conditions de travail améliorées. "Les premières mesures locales entreront en application dès le 22 décembre 2018, précise la lettre ouverte de Sud Solidaires. A l’échelon national des mesures restent au stade de l’étude juridique... Nous estimons que la mise en œuvre de celle-ci ne devrait souffrir d’aucun délai supplémentaire." Cette grogne des pompiers face aux caillasages qu'ils subissent, on la retrouve ailleurs en France. A l'automne les pompiers de Nîmes avaient par exemple bloqué un TGV Lyon-Montpellier pour faire part de leur mécontentement et du manque d'écoute des pouvoirs publics.

La manifestation "de sapeurs pompiers en uniforme de tous statuts et de tous les grades" du 8 janvier, partira à 9h30 de la caserne de Lyon-Rochat, située rue de la Madeleine,d ans le 7e arrondissement. Début du rassemblement prévu pour 8 heures. "Les agressions ne doivent plus faire partie du quotidien des sapeurs pompiers, clame l'appel à manifester. Il y a des solutions mais il faudrait qu'elles soient écoutées".

Retrouvez le reportage de Lyon Capitale en immersion avec les pompiers du Rhône dans notre numéro de janvier, en kiosque depuis vendredi.

à lire également
Police
Réclamée de longue date par les syndicats de police, la réforme qui permet d'inscrire un numéro de matricule plutôt que les noms et prénoms du policier dans les actes de procédures judiciaire est désormais une réalité.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut