COP21 : Une chaîne humaine pour le climat organisée à Lyon

Malgré l’interdiction de manifester, une chaîne humaine “pour un climat de paix” s’est tenue de 12h à 13h à Lyon ce dimanche. Cette action était synchronisée avec Paris et Marseille pour remplacer la grande marche pour le climat prévue à l’origine.

Chaine humaine pour le climat

Alternatiba Rhône
Chaine humaine pour le climat

À Lyon, près de 800 personnes ont contourné les interdictions mises en place depuis l’instauration de l’état d’urgence. Le collectif Alternatiba Rhône avait invité les citoyens à réaliser une chaîne humaine ce dimanche entre 12h et 13h.

Le but de cette manifestation ? Défendre le climat, à la veille de l’ouverture de la COP21 à Paris. "Il s’agit de rester mobilisés face à l’urgence climatique et en hommage aux victimes de tous les attentats. Nous souhaitons montrer notre volonté de préserver un bien commun essentiel : le climat", indique le collectif sur son mur Facebook.

Exiger “des décisions concrètes”

Du pont Wilson au carrousel de la place de la République, trois points de rendez-vous avaient été fixés aux alentours des quais du Rhône. Les instigateurs de la mobilisation, plusieurs organisations telles qu'Attac et Alternatiba notamment, souhaitent "montrer, par une présence citoyenne visible dans l’espace public, que les questions climatiques nous concernent et que nous exigeons que des décisions concrètes soient prises par les gouvernements afin de limiter la hausse du réchauffement climatique".

Une chaine synchronisée dans plusieurs villes de France

La chaîne lyonnaise était synchronisée avec celles de Paris et Marseille. Dans la capitale, entre 4 500 (selon la police) et 10 000 personnes se tenaient la main sur deux kilomètres le long du boulevard Voltaire, entre la place de la République et la place de la Nation. Lieu hautement symbolique pour cette chaîne “pour un climat de paix”, dans ce quartier frappé par les attentats il y a deux semaines.

Marche pour le climat annulée

j'aime Paris
Des chaussures pour remplacer la marche pour le climat interdite

De très nombreuses paires de chaussures ont également été déposées, à l’appel de l’ONG Aavaz, place de la République à Paris, dans le sens de l’itinéraire que devait emprunter la marche prévue à l’origine dimanche. Cette marche avait pour objectif d'envoyer un message d'urgence à tous les chefs d’État et de gouvernement réunis au Bourget, afin de tenter de trouver un accord sur le climat, rapporte Le Progrès.

Une centaine de manifestants violents, se disant anti COP21, ont été dispersés par les policiers en marge de l'événement parisien.

La veille, Chambéry avait réuni plus de 600 personnes pour une action similaire, alors qu’à Melbourne (Australie), une marche a rassemblé 60 000 personnes.

 

La conférence internationale sur le climat COP21 s'ouvre lundi 30 novembre à Paris. Elle réunira 195 pays jusqu'au 11 décembre.

à lire également
Michèle Rivasi © Tim Douet
L’eurodéputée EEVL de la Drôme Michèle Rivasi dénonce le scandale sanitaire du chlordécon, un pesticide neurotoxique utilisé pendant des années aux Antilles alors qu’il était interdit partout dans le monde. Ni plus ni moins qu’un “génocide” perpétré par les plus hautes sphères de l’État, explique-t-elle à Lyon Capitale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut