Arrestation d'un proche de Rachid Kassim à Roanne

Un homme qui se revendiquait comme un proche de Rachid Kassim avant son départ en Syrie a été arrêté par les services antiterroristes ce mardi à Roanne.

Une action violente était redoutée par les services antiterroristes depuis l'ouverture d'une enquête préliminaire en mars dernier par le parquet antiterroriste sur la base de renseignements. Une enquête qui a mené ce mardi à l'arrestation de quatre hommes et d'une femme un peu partout en France : à Bihorel près de Rouen, à Villeneuve d'Ascq dans le Nord ainsi qu'à Roanne. Deux armes de poing et deux fusils mitrailleurs ont ainsi été saisis lors de cette opération chapeautée par la Sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire et par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Selon Le Progrès, aucune arme n'a été retrouvée à Roanne lors de l'arrestation d'un homme dans le quartier de Bourgogne, lieu de résidence du djihadiste Rachid Kassim avant son départ en Syrie. En contact sur internet avec les autres suspects et suspecté de prévoir un passage à l'acte, l'homme arrêté à Roanne revendiquait être un proche de Rachid Kassim avant que ce dernier ne parte rejoindre les rangs de l'Etat Islamique en 2012. Déclaré mort depuis le mois de février suite à une attaque menée par un drone américain, Rachid Kassim était considéré par les services antiterroristes français comme une cible prioritaire comme recruteur pour le compte de l'Etat Islamique, pour avoir revendiqué le meurtre du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray en juillet 2016 et pour être à l'origine de plusieurs projets d'attentats en France.

à lire également
Police
Réclamée de longue date par les syndicats de police, la réforme qui permet d'inscrire un numéro de matricule plutôt que les noms et prénoms du policier dans les actes de procédures judiciaire est désormais une réalité.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut