A6-A7 : des élus lancent une pétition pour “plus de concertation”

Alors que le déclassement de l’A6-A7 semble en bonne voie, l’association Grand Est Métropole a lancé une pétition pour mobiliser “les citoyens impactés par le déclassement de l’A6-A7” face au manque de “concertation”.

L'association Grand Est Métropole, qui regroupe des élus de Lyon, de la métropole, de la communauté de communes de l'Est lyonnais (CCEL), de celle du Pays de l’Ozon (CCPO), de l’Ain et de l’Isère a lancé une pétition pour mobiliser "les citoyens impactés par le déclassement de l'A6-A7".

L'association a aussi indiqué dans un communiqué qu'elle présenterait, "dans les semaines qui viennent, des solutions alternatives crédibles au tracé défini sans concertation et sans étude par le président de la métropole".

Selon eux, suite à l'annonce du déclassement de l'A6-A7, la majorité métropolitaine n'aurait pas assez consulté les élus, alors que ce déclassement "dépasse les clivages gauche-droite et ouest-est". Les élus de l'association "déplorent unanimement, au sujet du déclassement de l’A6-A7, l’absence totale de concertation préalable et une décision qui va accentuer les déséquilibres entre les territoires de l’aire métropolitaine".

En attendant, un recours gracieux pour “défaut d’information” a été envoyé à Gerard Collomb. "Cette procédure a été rendue inévitable tant l’absence d’éléments permettant une réussite pérenne du projet était devenue extrêmement préjudiciable", expliquent les élus de l'association.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut