Ultra trail : François d'Haene s'attaque au record du John Muir Trail


Par Guillaume Lamy
Publié le 14/10/2017  à 11:00
Réagissez

Un mois et demi après son éclatante victoire à l'UTMB, l'ultra-trailer du Beaujolais va tenter de boucler les 359 km et 14 360 mètres de dénivelé positif du John Muir Trail (Californie) en moins de 80 heures.

 

John Muir Trail ()
©Damien Rosso / www.droz-photo.com

 

Qui peut arrêter François d'Haene ? L'ultra-trailer de 32 ans débute ce samedi (19 heures France, 10 heures Californie) sa tentative de record de la traversée du John Muir Trail, dans la Sierra Nevada. "Je pars dans l'inconnu." expliquait-il il y a dizaine de jours. Un inconnu isolé de toute civilisation, sauvage et montagneux, qui s'étend des îles Happy dans la vallée de Yosémite au mont Whitney à la bordure du parc national de Sequoia et de la foret nationale d'Inyo. Un sentier considéré par certains comme le plus beau des tous les Etats-Unis.

Beau, mais long. Très long même. 359 kilomètres. Quasiment un Lyon-Toulon. Le tout agrémenté de trois mont Blanc (ou 1 Everest et demi) soit 14,6 kilomètres de dénivelé positif. "Cette traversée dépasse de très loin tout ce que j’ai vécu en format ultra trail. Elle constitue une aventure à tous les niveaux, encore accentués par l’isolement total de ces sentiers techniques ou roulants, quasiment toujours en très jolis single track. Ici tout est encore plus grand : distances, montées, étendues désertes et du coup les liaisons et les routes aussi…". 

Ce genre de record, seul en nature, est très en vogue aux Etats-Unis. On l'appelle un FKT, pour "fastest known time", c'est-à-dire le temps connu le plus rapide. Sur le John Muir Trail, il est de 79 heures et 36 minutes. C'est l'ultra-trailer américain Leor Pantilat qui l'a établi en 2014. Depuis, cinq autres coureurs ont tenté de battre le record. En vain. Pantilat était trop fort.

Trop fort pour D'Haene ?

John Muir Trail ()
©damien Rosso / www.droz-photo.com

"Je vais voir comment va réagir mon corps sur un effort de plus de 300 km et d'environ 80 heures. (...) vis à vis de la gestion du sommeil sur 3 jours et 3 nuits à passer dehors. Si le soleil est au rendez-vous, je prendrai mes temps de repos lorsqu’il fait chaud et m’arrêterai moins la nuit. Pour l’alimentation c'est également une découverte. J'ai l’habitude de fonctionner sur 20 à 25 heures avec les produits Nutrisens que je connais bien, mais mon corps peut avoir envie d’autres choses pendant près de 80 heures. J’ai prévu des petits en-cas sous forme de sandwiches avec des aliments, de teneurs glucidiques spéciaux qu’on a développé avec Daunat en prévision de cette tentative."

François d'Haene, team Salomon Elite France, s'engage sur ce défi avec une équipe de cinq copains (qui l'avait accompagné sur son FKT du GR20, en juin 2016, "entrainés à fond" qui feront office de pacers sur certaines parties du sentier.

Si le John Muir Trail est un parcours certes plus roulant que l'UTMB (41 mètres de D+ par km contre 60 m D+ par km) il est en revanche deux fois plus long.

Catch me if you can

Depuis quelques années, François d'Haene, c'est "catch me if you can". Sur ces dix derniers ultra-trails aux quatre coins de la planète, il est toujours monté sur la première marche du podium.

Le 2 septembre dernier, pour le Nadal-Federer de l'ultra-trail, c'est le Beaujolais qui a pris le dessus sur le Catalan Kilian Jornet, bouclant les 167 km et 9 618m D+ en un temps dingue de 19 heures et 1 minute, devançant son compère du Team Salomon Elite de seulement quinze minutes. Ça a été l'UTMB le plus rapide de l'histoire. Pour la première fois, un coureur a réussi à courir sous la barre des 20 heures, soit vitesse canon de 8,8 km/h.  Cinq autres coureurs ont même battu le précédent record de l'épreuve (déjà établi par François d'Haene, en 2014). Là-dessus, le viticulteur avait enchaîné quasi directement avec les vendanges de son domaine viticole, dans le sud du Beaujolais. Il s'était remis à l'entrainement mi-septembre.

John Muir Trail ()
©damien Rosso / www.droz-photo.com

Le départ de cette tentative de record du John Muir Trail est prévu à 10 heures locales (19 heures France).  "J'ai choisi l'horaire de départ pour me reposer une nuit complète avant de grimper au moment le plus chaud de la journée sur le Mont Whitney, 4400 m, point culminant du parcours. Il a beaucoup neigé là-haut début octobre, mais depuis cela a bien fondu."

Et le meilleur ultra-trailer mondial du moment de conclure : "c'est l'occasion de me tester peut-être pour de futurs projets..." Le Tor des Géants (330 km, 24 000D+) par exemple ? A suivre.

Les FKT du John Muir Trail

La première tentative de record de vitesse sur le John Muir Trail remonterait à 1948, avec un certain Robert Speed (au nom tout dédié) mais le temps est inconnu. Il faut remonter à août 1982 pour avoir le premier chrono. 4 jours, 21 heures et 30 minutes pour Don Douglass. François d'Haene sera le 29e coureur a tenter le FKT ("fastest known time") du John Muir Trail.

· 2007 : Sue Johnston en 3 jours, 20 heures, 7 minutes

· 2009 : Brett Maune en 3 jours, 14 heures ,13 minutes

· 2013 : Hal Korener/Mike Wolfe en 3 jours, 12 heures, 41 minutes

· 2014 : Leor Pantilat en 3 jours, 7 heures, 36 minutes Record

· 2017 : Darcy Piceu en 3 jours, 7 heures, 57 minutes

* selon le site fastestknowtime.proboards.com

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.