Le Drômois Benoît Girondel remporte la Diagonale des Fous


Par Guillaume Lamy
Publié le 20/10/2017  à 19:39
Réagissez

Après une 6e place en 2013, le coureur du team Asics Trail, boucle les 165 km et 9 700D+ du Grand Raid de la Réunion sur la plus haute marche du podium.

 

Benoit Girondel Diagonale des Fous ()

Benoît Girondel en avait rêvé, sans un instant pouvoir l'imaginer. Même s'il avait lancé qu'il allait "faire quelque chose". Son équipe aussi en avait rêvé, surtout depuis que le leader du team Asics Trail, Xavier Thévenard, avait déclaré forfait la veille du départ. Le Jurassien ne s'était jamais réellement remis de sa très belle 4e place, il y a un mois et demi, à l'UTMB, qui plus est le plus rapide et le plus relevé de toute l'histoire (remporté par François d'Haene en un temps canon). Benoît Girondel avait donc une certaine pression dans les jambes. Au 14e kilomètre, le jeune trentenaire de Châteauneuf-sur-Isère, au sud de Valence, pointait à la 14e place. Cinquante kilomètres plus loin, il courait dans le top 5. Au 95e kilomètre, il n'était plus qu'à 30 minutes de l'Américain Jim Walmsley - qui repartait du ravito de l'Ilet à Bourse comme une fusée à 18 km/h.

 "C'est la course de mes rêves!"

Le tournant de la course s'est joué au 126e kilomètre, à Sans Souci. Dans l'incapacité de s' alimenter, Jim Walmsley abandonne. Comme pour l'UTMB, l'Américain n'a pas su gérer sa course. Ce qui fait la satisfaction du team Asics Trail. Benoît Girondel repart du ravito en tête de la course. "Tu vas faire le cabri comme tu sais faire !" lui lance son coach. Pas convaincu Benoît Girondel. 17h19 mn de course. Il reste 30 km et 1400 m D+. Tiendra-t-il ?Au 165e km, Antoine Guillon (1er en 2015, 2e en 2016) compte 33 minutes de retard sur Benoît Girondel. Sauf accident, le Drômois n'est pas rattrapable.

Girondel entre dans la cour des grands

Il est 21h53, Benoît Girondel arrive au stade de La Redoute, à Saint-Denis, dans une ambiance folle. Le jeune trailer drômois aura bouclé les 165 km et 9 700 D+ de l'ultra trail en 23h53 minutes, à une vitesse de 6,91 km/h. "Bien content d'être arrivé. C'est la course de mes rêves!" Avec cet ultra, qui compte parmi les plus difficiles des vingt-deux courses de l'Ultra-Trail World Tour, l'Isérois Benoît Girondel entre dans la cour des grands. Une victoire surprise en quelque sorte pour ce trailer pensionnaire du team Asics dont les derniers faits d'arme sont une 6e place sur cette même Diagonale des Fous en 2013, une 4e place sur l'UT4M Challenge en 2017 (4 fois 40 km) et une 7e place sur la Transgrancanaria 2017 (124km 7 985D+).

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?