Coupe du monde : pour Aulas, la France doit se méfier du Pérou


Par Antoine Sillières
Publié le 02/12/2017  à 11:19
Réagissez

Le président de l'Olympique lyonnais, et membre du comité exécutif de la Fédération française de football (FFF), a réagi au tirage au sort des groupes en vue de la prochaine coupe du monde de football. Tirage plutôt clément pour l'équipe de France préservée des favoris pour ce 1er tour de la compétition, qui se déroulera en Russie en juin 2018. 

Jean-Michel Aulas, président de l'OL
PHILIPPE DESMAZES / AFP
Jean-Michel Aulas, président de l'OL

Un tirage plutôt clément pour les Bleus. L'équipe de France est favorite de son groupe pour la phase de poule de la prochaine coupe du Monde, qui se déroulera en Russie à partir du 14 juin 2018. Les hommes de Dider Deschamps devront se défaire du Pérou, du Danemark et de l'Australie pour accéder aux huitièmes de finales. Le tirage, effectué ce vendredi 1er décembre au Kremlin, à Moscou, est donc plutôt clément pour la France. "C'est un groupe qui permet de se qualifier à 80%", déclarait un Jean-Michel Aulas "optimiste" au site du quotidien sportif L'Equipe après la cérémonie.

"Le groupe le plus facile depuis 1998"

Le président lyonnais appelle néanmoins l'équipe de France à la méfiance, envers le Pérou notamment. "Nos deux nations ne sont pas très éloignées au classement FIFA (respectivement 9e et 11e), a rappelé JMA. Donc l'intérêt du premier tour pourrait plutôt se situer autour du fait de terminer premier ou deuxième du groupe". "Cela ressemble au groupe le plus facile depuis 1998, (...) un des groupes les plus équilibrés au regard des autres groupes, de la qualité de notre sélection et des équipes qui lui seront opposées", reconnaît le patron de l'OL. Mais il met en garde : "2002 nous rappelle que le foot est fait de surprises !". D'autant que le Danemark est une sélection habituée des rendez-vous internationaux, dont le collectif peut être sublimé par le génie de Christian Eriksen, comme lors du barrage retour contre l'Irlande. 

S'il souligne la qualité du groupe français, Jean-Michel Aulas rappelle que les choses pourraient se corser dès le 8e pour les Bleus. Notamment s'ils ne finissent que second de leur groupe. Les Bleus devraient être opposés à l'Argentine dans ce cas, et, probablement, à la Croatie, en cas de première place. "En Coupe du monde, après le premier tour, ça devient tout de suite costaud et homogène, a commenté JMA pour L'Equipe. Il n'y a souvent que des équipes de haut standing. Et c'est donc ce qui risque de se passer d'où l'intérêt de terminer à la première place."

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?