Le sport en France : état des lieux de son poids économique


Par Guillaume Lamy
Publié le 09/03/2016  à 10:01
Réagissez

À l’occasion du plus grand salon français dédié aux sports d’hiver (Sport-Achat, qui se tient actuellement à Eurexpo), a été présentée une étude inédite sur la pratique et l’économie du sport en France. Le secrétaire d’État aux sports, Thierry Braillard, a annoncé de nouveaux partenariats entre les sportifs de haut niveau français et des entreprises dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Sport-Achat ()

Le secrétaire d'État aux sports, Thierry Braillard, était à Eurexpo ce lundi, dans le cadre de Sport-Achat, le plus grand salon français des sports d'hiver (320 exposants, 640 marques, 20 000 m2) et l'un des plus importants derrière ISPO Munich, le leader européen.

Le secrétaire d'État a profité de son déplacement lyonnais pour participer à une table ronde orientée sur l'état des lieux du poids économique du sport en France.

À cette occasion, la Fédération française des industries sport & loisirs (Fifas) et la Fédération professionnelle des entreprises du sport et des loisirs (FPS) ont publié une étude très complète sur le sport en France, sa pratique (58 % des Français déclarent exercer une activité sportive au moins une fois par semaine), le top 10 des sports en France (dans l'ordre : vélo, randonnée, natation), son poids économique (37 milliards d'euros, soit 1,9 % du PIB) et le marché des articles de sport (10,4 milliards d'euros, dont 10 % rien que pour les chaussures).

L’étude de la Fifas et de la FPS sur le sport en France

Le sport en France – Intérêt et pratiques (Fifas) : Sport Achat Table-Ronde Poids du sport-vPresse.pdf (1 424,22 kB)

 

sport-achat ()

Thierry Braillard a également annoncé officiellement la création de nouveaux partenariats entre les sportifs de haut niveau français et des entreprises dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud, à l'hiver 2018.

“Les sportifs qui représentent la France aux JO ne sont pas tous, loin s'en faut, dans une situation de vivre décemment, a expliqué le secrétaire d'Etat aux sports. Certains vivent même en dessous du seuil de pauvreté. C'est la raison pour laquelle – c'est une annonce faite en avant-première à Lyon – je vais lancer un nouveau pacte de performance, le "pacte Pyeongchang", dès le mois de septembre prochain."

Le “pacte de performance” est un moyen d’aider les sportifs peu médiatisés mais qui ont des chances de médaille à financer leur préparation. Très concrètement, il s'agit pour une entreprise de signer avec l'athlète un contrat de travail aménagé ou un contrat d’image et de parrainage et un engagement de reconversion professionnelle dans cette même entreprise à la fin de sa carrière sportive.

À ce jour, 176 sportifs français de haut niveau bénéficient du premier pacte de performance, lancé en juin dernier (soit 80 entreprises engagées, dont le lyonnais GL Events).

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.