Basket : la sœur de l'Asvel se nomme Lyon Asvel féminin


Par Razik Brikh
Publié le 26/06/2017  à 16:42
Réagissez

Le président de l'Asvel Tony Parker a présenté, ce lundi, les nouvelles orientations prises pour le club de basket féminin.

L'équipe dirigeante du Lyon Asvel basket.
©Tim Douët
L'équipe dirigeante du Lyon Asvel basket.

Ce lundi, dans un salon de l'Hôtel de ville de Lyon, le président de l'Asvel Tony Parker, Nicolas Batum, directeur des opérations basket, Gaëtan Muller, président délégué, Marie-Sophie Obama, présidente déléguée de Lyon basket et Yann Cucherat, l'adjoint aux sports à la ville de Lyon ont réuni les médias pour présenter la nouvelle identité du club de basket féminin. Exit le Lyon Basket et place à Lyon Asvel féminin. "Lyon Asvel féminin aura sa propre identité, mais c’est la même famille, a assuré Tony Parker. L’union fait la force et nous sommes tous très motivés pour avoir nos deux équipes au sommet du basket masculin et féminin." Afin de mieux identifier le Lyon Asvel féminin et sceller ce rapprochement avec l'équipe masculine, les dirigeants ont décidé de créer un nouveau logo de couleur rose. "Nous sommes l’ancrage lyonnais de l’Asvel, a expliqué Marie-Sophie Obama. C'est dans la logique de la métropole. Nous allons construire notre propre histoire tout en étant complémentaire". Le club de basket féminin reste donc lyonnais même si Tony Parker préfère ironiser sur les guerres de clocher : "L'Asvel, le Lyon Asvel féminin, ce sont des clubs de Villeurbanne, de Lyon, de la Métropole (sourire)". Un avis partagé par Yann Cucherat, l'adjoint aux sports de la ville de Lyon : "On a la chance d'avoir un grand pôle de basket métropolitain, il faut surfer dessus."

Lyon Asvel féminin toujours à Mado-Bonnet mais lorgne sur Gerland

Présent lors de cette conférence de presse, Nicolas Batum le directeur des opérations basket, a expliqué les raisons de sa venue dans ce projet. "Mon amour du basket a commencé chez moi en Normandie avec le basket féminin, mes premières idoles étaient des joueuses professionnelles, a expliqué le basketteur des Charlotte Hornets. Lorsque Tony (Parker) m’a présenté le projet, ç'a été un oui catégorique. Je continue de découvrir le métier de dirigeant, je suis un peu le petit nouveau, mais je suis motivé à 100% pour aider ces clubs et les amener tout en haut." Nicolas Batum rêve de voir le Lyon Asvel féminin imiter l'OL féminin : "L'OL est un bel exemple et si on peut se calquer sur elles, on ne va pas s'en priver. Notre objectif, tout en sachant qu'il faut être patient, c'est de se rapprocher des meilleures équipes." Le Lyon Asvel féminin continuera dans un premier temps de jouer dans sa salle de Mado-Bonnet (Lyon 8e). "On discute avec la ville de Lyon pour qu'elles puissent jouer au Palais des sports de Gerland car on aimerait continuer à grandir", a lâché Tony Parker. Le club de basket a profité de l'occasion pour rappeler que son académie devrait bien voir le jour courant 2018-2019 à Gerland. "Nous sommes dans une période de consultations d’entreprises pour le lancement des travaux qui devrait intervenir d’ici la fin de l’année", a annoncé Gaëtan Muller le président délégué de l’Asvel.  

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.7/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.