Boxe : Michel Soro promet du spectacle à l'Astroballe, le 22 avril


Par Razik Brikh
Publié le 13/04/2017  à 15:53
Réagissez

Le boxeur villeurbannais, Michel Soro (29 victoires dont 19 avant la limite, 1 nul, 1 défaite) va défendre son titre WBA International des poids super-welter contre l'Argentin Javier Francisco Maciel, le samedi 22 avril, dans le cadre d'un grand gala de boxe organisé à l'Astroballe. Depuis les Etats-Unis où il s'entraîne, Michel Soro nous livre son sentiment avant cette belle soirée pugilistique. 

Le boxeur Michel Soro
Le boxeur Michel Soro

Lyon Capitale : On imagine que cela doit vous faire plaisir de participer à un tel gala, chez vous à Villeurbanne...

Michel Soro : Oui, c'est sûr. J'ai déjà boxé plusieurs fois à Villeurbanne mais revenir pour un titre majeur, pour une ceinture internationale, qui plus est à l'Astroballe, c'est quelque chose de fort. C'est vraiment très motivant.

Pourquoi ce choix de l'Astroballe ?

Mon promoteur (Sébastien Acariès) cherchait un endroit pour organiser ce titre WBA et il a pensé à Villeurbanne. J'ai de suite été réceptif car c'est ma ville (sourire). Il a donc négocié avec les dirigeants de l'ASVEL (club résident de l'Astroballe) et cela c'est fait naturellement.

Après les résultats obtenus par l'équipe de France lors des Jeux olympiques, avez-vous le sentiment que cela évolue de manière positive pour la boxe ? 

Il y a une évolution positive grâce aux JO, il y a un réel engouement. Les télévisions reviennent (le gala du 22 avril sera retransmis en direct sur Canal + Sport) et c'est une bonne chose pour la boxe. Car on ne va pas se mentir, il y a deux ou trois ans, les télévisions se faisaient plutôt discrètes. Avec leur retour, cela change clairement la donne : les boxeurs sont exposés et davantage reconnus.

Certes, mais on a le sentiment que vous êtes beaucoup plus mis en avant aux Etats-Unis qu'en France…

Oui, vous avez raison, c'est exactement ça (sourire). Je ne sais pas comment l'expliquer. Ce qui est certain, c'est qu'il faut continuer à promouvoir la boxe en France. 

"Avec le retour des télévisions, ça change la donne"

Parlez-nous de votre adversaire du 22 avril, l'Argentin Javier Francisco Maciel…

Je m'attends à un combat très dur, très compliqué. C'est un bon adversaire, il a que cinq défaites, il a perdu une fois avant la limite mais sur blessure. Il est solide, il a fait un championnat du monde et a perdu aux poings. Ça sera dur mais je me suis préparé en tant que tel pour rivaliser et gagner contre lui. 

Comment s'est déroulée votre préparation ?

J'ai commencé ma préparation à Villeurbanne pendant deux semaines puis je suis venu aux Etats-Unis, sur les hauteurs de Los Angeles. Je me suis entraîné très dur. Je mange, je dors, je vis boxe. Mais cela me permet d'être prêt mentalement et physiquement.

Que pouvez-vous dire à ceux qui hésitent à venir, le 22 avril, à ce gala organisé à l'Astroballe. On va vraiment assister à un gros combat ?

Soyez-en assurés ! Il s'agit d'un gros combat. Je peux gagner comme je peux perdre car c'est un véritable adversaire en face. C'est un puncheur, il a une grosse frappe. C'est un gala avec d'autres boxeurs (6 combats prévus) qui sont classés mondialement. Il y a un beau plateau, de belles oppositions. J'invite tous les Lyonnais et je vais même dire tous les Français à venir à l'Astroballe, le 22 avril, car il va y avoir du spectacle.

Gala de boxe à l'Astroballe, le samedi 22 avril à partir de 19h. Billetterie Digitick.  

Gagnez vos places ici.

Affiche du gala de boxe à l'Astroballe ()
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?