Wauquiez joue la carte de la province contre Paris


Par Paul Terra
Publié le 29/09/2017  à 15:55
Réagissez

Au moment de lancer le débat d’orientation budgétaire de la région, ce vendredi, Laurent Wauquiez n’a pu s’empêcher de taper sur le Gouvernement, au lendemain d’une conférence des territoires boudée par les présidents de région de tous bords, sur fond de désaccords financiers avec l’État.

Laurent Wauquiez
© Tim Douet
Laurent Wauquiez

Au lendemain d'une conférence des territoires que les présidents des conseils régionaux, toutes sensibilités politiques confondues, ont désertée en dénonçant l'attitude du Gouvernement, Laurent Wauquiez en a rajouté une couche. À quelques heures du débat d'orientation budgétaire qui devait occuper une bonne partie de la séance plénière du conseil régional, celui qui est aussi candidat à la présidence du parti Les Républicains a mis en corrélation les financements que le gouvernement d'Emmanuel Macron a décidé d'ôter aux régions et les économies qu'il réalise sur son territoire. "Paris nous impose des économies qu'il ne fait pas d'une façon brutale, centralisée et méprisante, a tonné le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes. Le Gouvernement nous doit 50 millions d'euros pour l'action économique et le développement de l'emploi." Une dotation de 450 millions d'euros sur l'ensemble des régions a en effet été supprimée par le Gouvernement, provoquant le courroux des régions. Jonglant avec ses différentes casquettes, Laurent Wauquiez a pu reprendre une rhétorique qu'il utilise pour prendre la tête de son parti : un gouvernement technocrate contre le bon sens provincial. "Paris augmente la dépense de 4 milliards d'euros. Paris fait la cigale et met le reste de la France à la diète. Je leur demande de rendre l'argent qu'ils doivent aux habitants de la région", a-t-il lancé.

1,5 milliard pour les lycées

Ce manque à gagner ne s'appliquera pas au budget qu'étudiaient les conseillers régionaux ce vendredi après-midi, mais il entrera en vigueur en 2019. La région devra donc trouver 50 millions d'euros d'économie supplémentaire. Soit le montant de réduction budgétaire sur lequel table la région pour l'année à venir. Après deux exercices comptables où l'exécutif de Laurent Wauquiez a axé sa communication sur les économies, l'heure est désormais à la mise en valeur des investissements. Ce vendredi, la majorité de droite et du centre a ainsi présenté son “plan Marshall” pour les lycées à hauteur de 1,5 milliard d'euros. Quatre lycées devraient être construits et des travaux de réhabilitation seront engagés. "58 lycées sont en mauvais ou en très mauvais état", a dit Laurent Wauquiez, qui promet un plan de rattrapage de 500 millions d'euros. L'opposition dénonce un plan construit sur un effet d'annonce. Le rapport soumis au vote ne liste pas, en effet, les opérations qui seront engagées mais des volumes budgétaires. Laurent Wauquiez a évoqué des travaux dans 200 établissements, du public comme du privé.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.