Vénissieux : l’opposition parle de dérives “propagandistes”


Par Baptiste Pierre
Publié le 02/05/2013  à 16:53
Réagissez

Christophe Girard, conseiller municipal de Vénissieux, ne goûte que très peu à l'attitude de Michèle Picard, maire de la commune. Trop partisane selon lui.

picard ()

La cérémonie d'hommage à la septuagénaire retrouvée pendue alors qu’elle était sous le coup d’une procédure d’expulsion locative a attisé quelques tensions politiques au sein des élus de Vénissieux.

Christophe Girard, conseiller municipale étiqueté Divers droite, accuse le maire Michèle Picard, d'avoir fait de ce rassemblement "une récupération politique". Si l'homme tenait à rendre hommage à la dame décédée, il s'offusque de devoir composer avec le "rendez-vous partisan" organisé par Michèle Picard.

"Comme toujours, elle a oublié son rôle de maire de tous les Vénissians pour ne laisser place qu'à son rôle de propagandiste. Démontrant une fois de plus qu'elle délaisse le service bien concret aux personnes pour lui préférer le combat idéologique", déplore-t-il.

L'homme affiche son ras-le-bol de devoir composer avec "des drapeaux rouges de la CGT" pour un tel rassemblement. "Je me suis senti étranger, il n'y avait que moi de l'opposition car on sait qu'on n'est pas les bienvenus. Il faut vraiment que Michèle Picard tienne son rôle de maire et qu'elle représente la population avant son parti" tempête-t-il. Avant de conclure en appelant l'édile vénissianne à "chercher l'épanouissement des gens avant celui de la politique".

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.