Sondage : Collomb plus populaire et moins clivant que Wauquiez


Par Justin Boche
Publié le 10/10/2017  à 17:30
Réagissez

Dans le tableau de bord Ifop/Fiducial pour Sud Radio et Paris Match qui parait ce mardi, la cote de popularité de Gérard Collomb (41%) a pris 6 points en un mois alors que celle de Laurent Wauquiez en a perdu autant (35%).

Gérard Collomb et Laurent Wauquiez
© Tim Douet
Gérard Collomb et Laurent Wauquiez

À la question "pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez une excellente opinion, une bonne opinion, une mauvaise opinion, une très mauvaise opinion ou si vous ne la connaissez pas suffisamment ?", la cote de popularité a augmenté au mois d'octobre. Malgré un certain nombre de polémiques accumulées depuis le début de sa prise de fonction (gaffe après attentats de Manchesterpropos sur les migrants de CalaisPMA et cousins) la popularité du ministre de l'Intérieur a augmenté en passant de 35% en septembre à 41% en octobre. Une popularité supérieure de 6 points à celle de Laurent Wauquiez (35%) qui se situe au même niveau que François Hollande et Stéphane Le Foll. Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes a vu sa popularité baisser en un mois puisqu'elle s'établissait à 41% en septembre.

Collomb moins clivant que Wauquiez

Dans le détail Gérard Collomb apparaît moins clivant que Laurent Wauquiez selon le tableau de bord. Seulement 7% des sondés ont une "très mauvaise" opinion du ministre de l'Intérieur contre 15% pour Laurent Wauquiez. Plus généralement 43% des sondés ont une mauvaise opinion du président du conseil régional. 29% ont la même opinion de Gérard Collomb. Malgré leurs omniprésences médiatiques, 26% des sondés estiment ne pas connaître assez Gérard Collomb et 20% Laurent Wauquiez.

Collomb plus populaire à droite qu'à gauche

L'ancien maire de Lyon est plus populaire chez les 35 ans et plus (45%) que chez les moins de 35 ans (30%). Du côté des professions des interviewés, ce dernier reçoit 54% d'opinion positive chez les retraités, 50% chez les professions libérales et cadres supérieurs et 29% chez les employés et ouvriers. Ancien membre du Parti socialiste, Gérard Collomb est paradoxalement plus populaire à droite (39%) qu'à gauche. Il obtient même le même pourcentage d'avis positif au FN (32%) qu'à gauche. Aujourd'hui membre d'En Marche qui se dit ni de droite ni de gauche, Gérard Collomb est finalement là ou il doit être puisque c'est au centre et auprès des partisans de l’UDI (73%) et du MoDem (66%) qu'il reçoit le plus d'approbation. Sa popularité est plus forte dans les communes rurales (45%) et en agglomération parisienne (41%) que dans les communes urbaines de province comme Lyon (39%).

Wauquiez populaire chez les partisans LR mais moins que Juppé, Raffarin, Baroin et Bertrand

Du côté de Laurent Wauquiez, comme pour le maire de Lyon, sa popularité est plus forte chez les 35 ans et plus (37%) que chez les moins de 35 ans (29%). Comme pour Gérard Collomb, la catégorie socio-professionelle qui a la meilleure opinion du président du conseil régional est les retraités (43%). Ils sont suivis par les artisans ou commerçants (37%) puis les ouvriers (35%) et enfin les employés (28%). Si l'ancien maire du Puy-en-Velay recueille 71% d’opinions positives chez les partisans LR, il arrive derrière plusieurs autres ténors de la droite à quelques semaines de l’élection pour la présidence du parti. Il est notamment devancé dans son parti par Alain Juppé (76%), Jean-Pierre Raffarin (86%), Xavier Bertrand (75%) et François Baroin (74%). Point positif pour le président du conseil régional, ces personnalités ne se sont pas présentées pour prendre la présidence du parti. Enfin, alors que Laurent Wauquiez aime souvent jouer la carte de la province contre Paris, l'élu LR est plus populaire dans l'agglomération parisienne (39%) que dans les communes rurales (36%) et les communes urbaines de province (33%). 

*L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 957 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par téléphone du 6 au 7 octobre 2017.
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?