Florence Cerbaï, nouvelle élue RCES au conseil régional


Par Justin Boche
Publié le 30/08/2017  à 12:10
2 réactions

Le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes compte une nouvelle élue en ce début d'année avec l'arrivée de la conseillère régionale RCES, Florence Cerbaï, qui prendra la place de Hervé Saulignac, élu député de l'Ardèche en juin dernier.

Florence Cerbaï
© EELV
Florence Cerbaï

Hervé Saulignac, élu en juin député de l'Ardèche a démissionné de son poste de conseiller régional RCES (Rassemblement citoyens, écologistes et solidaires). Il vient d'être remplacé par Florence Cerbaï qui va faire son entrée au conseil régional. Présentée par son groupe comme quelqu'un "d'engagé dans les combats écologistes depuis plusieurs années", Florence Cerbaï est archéologue de formation et a été journaliste durant sept ans dans différents médias avant de devenir souffleuse de verre à Lanas ou elle crée, pour les musées, des reproductions de pièces en verre historique.

"Travailler efficacement à limiter la politique néfaste de Laurent Wauquiez"

"Nous accueillons l’arrivée de Florence avec enthousiasme. Nous n’avions jusqu’alors pas d’élu ardéchois. Nous étions déjà un groupe très actif à 8 élus, et notre action n’en sera que plus intense avec une nouvelle élue. L’opposition à Laurent Wauquiez est un travail de chaque instant. Nous abordons cette rentrée politique de manière sereine, prêts à travailler pour l’intérêt général en Auvergne Rhône-Alpes", a réagi Monique Cosson, la présidente du groupe RCES.

De son côté, Florence Cerbaï dit vouloir s'inscrire dans "une opposition franche pour travailler efficacement à limiter la politique néfaste de Laurent Wauquiez." Souhaitant "travailler au développement de l’écologie sur tous les territoires" elle a aussi énuméré plusieurs priorités comme "la protection des populations face au risque nucléaire", "la protection des riverains face aux risques de la viticulture chimique", "le soutien à une agriculture de proximité de haute qualité environnementale et sanitaire" et enfin "la défense du patrimoine, l'artisanat et les métiers d'Art comme piliers d'un développement touristique et économique nouveau pour nos territoires ruraux".

  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

Que cette élue n'hésite pas à prendre connaissance des idées post-monétaires, sinon, comme d'hab, l'A45 sera construite pour "raison économique" et détruira des terres cultivables et autres.

Signaler un abus | le 30/08/2017  à 13:31 | Posté par  Abolition_de_la_monnaie  

qu'elle n'hésite pas à tenir compte du prix du beurre de cacahuètes , de la salade en sachets, du dentifrice à la menthe pour faire plaisir aux abolitionistes

Signaler un abus | le 30/08/2017  à 14:48 | Posté par  Robes Pierre  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.