Conflit d'orientations politiques: Y.Fournel quitte la majorité à Lyon


Par Mathilde Régis
Publié le 08/07/2017  à 17:45
Réagissez

Le conseiller municipal du 1er arrondissement quitte les groupes "Lyon Gauche Solidaires" et "Lyon métropole Solidaires". Pour lui, les accords de 2014 pour construire la majorité ne seraient plus respectés.

fournel ()
Yazid Amiar

"Il s'agit d'une position personnelle que les 2 groupes regrettent". Les présidents des groupes Lyon Gauche Solidaires et Lyon Métropole Solidaires ont annoncé le départ d'Yves Fournel de la majorité municipale. Un départ nourri par plusieurs constats, selon le principal intéressé. "Je ne vais pas dire tout ce qu'on a mal fait pour justifier mon départ. Mais il y a eu un équilibre jusqu'en 2014, qui s'est depuis rompu. Même s'il y avait eu des évolutions par rapport à l'accord de 2014, le cadre politique formel était avec des partis de gauche et écologistes avec une ouverture à certaines personnalités" explique Yves Fournel à Lyon Capitale.

Aujourd'hui, l'élu du 1er arrondissement ne se retrouve plus dans les cohabitations politiques qui se profilent à la ville et à la Métropole. "Nous avions un maire et un premier adjoint PS à la ville, un président et un vice-président PS à la Métropole. Aujourd'hui, on se retrouve avec un maire En Marche et, sans doute, un 1er adjoint Sarkoziste. À la Métropole, ce sera probablement un président de Métropole En Marche et un premier vice-président Synergies". 

"J'ai toujours été engagé à gauche. Ce n'est plus le cas si je reste dans cette majorité"

Le conseiller municipal du 1er arrondissement et ex adjoint à l'Education de Gérard Collomb rappelle qu'il a été de ceux qui avaient, avec Gilles Buna, Gérard Collomb, Jean-Paul Chevalier et Jean-Louis Touraine, "construit la majorité" et qu'il sait ainsi "sur quelles bases" celle-ci avait été négociée. "J'ai toujours été engagé à gauche et je considère que ce n'est plus le cas si je reste dans la majorité. Ce n'est pas une question de personnes, mais d'orientation politique. Les orientations économiques et sociales font que nous n'avons pas encore mesuré complètement l'impact sur les services publics des 40 millions d'euros d'économie qui sont programmés au niveau local. Quand on fait le bilan des trois premières années du mandat, pour moi le compte n'y est pas".

Soutien de Benoît Hamon pour l'élection présidentielle, Yves Fournel est inquiet du programme annoncé par Emmanuel Macron. "Sur le plan économique et social, c'est un libéral. Je suis absolument contre les ordonnances sur le droit du travail. Au niveau local, je suis très inquiet des conséquences de ce qu'il a annoncé sur les dotations budgétaires, puisqu'il prévoit de nouvelles économies. En parallèle, l'autonomie fiscale risque de prendre un coup avec la suppression de la taxe d'habitation". Sans préjuger de ce que feront le nouveau maire et le nouveau président de la Métropole et sans considérations personnelles, Yves Fournel conclut ainsi que "d'autres ont évolué, moi je suis resté sur mes engagements". 

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.5/5 (8 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.