Antoine Mellies (FN) : “un échec lié à la déception des électeurs”


Par Mathilde Régis
Publié le 18/06/2017  à 22:47
Réagissez

Éliminé au premier tour dans la 11e circonscription du Rhône, Antoine Mellies (FN) questionne la légitimité de l’Assemblée “pour incarner une saine démocratie” compte tenu de l’abstention record.

Antoine Mellies (visuel de campagne du candidat aux législatives 2017)
Antoine Mellies (visuel de campagne).

Le candidat frontiste dans la 11e circonscription du Rhône "s'attendait à pire". Alors qu'au niveau national son parti n'obtiendrait pas suffisamment de députés pour former un groupe parlementaire, une "recomposition de la droite" peut être envisagée, selon Antoine Mellies. "Une partie de l'échec est liée à la déception des électeurs de Marine Le Pen, qui se sont moins mobilisés lors des premier et second tours des législatives", estime-t-il, questionnant ensuite "la légitimité et la représentativité de l'Assemblée nationale compte tenu du faible taux de participation à l'élection".

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.