“4000 euros par mois” : Collomb se dit “blessé” par la polémique


Par Justin Boche
Publié le 11/01/2017  à 11:14
Réagissez

Dans un message Facebook publié ce mercredi matin, Gérard Collomb s’est dit “blessé par cette polémique injuste”.

Gérard Collomb lors de la présentation de la Cité de la gastronomie le 7 avril 2016
©Tim Douet
Gérard Collomb lors de la présentation de la Cité de la gastronomie le 7 avril 2016

Dans un message publié sur Facebook ce mercredi, Gérard Collomb a réagi en personne sur la polémique des 4 000 euros par mois” qui l'accompagne depuis le début de semaine. Il s'est dit "blessé par cette polémique injuste". "Non, je n'ai jamais voulu alerter sur ma situation personnelle. En d'autres termes : je ne me suis jamais plaint de mon salaire", a écrit le maire de Lyon sur son compte Facebook.

“Si j’ai parlé de “cauchemar”, c’était pour qualifier la gestion de mon agenda”

Selon le journal Le Point, lors de ses vœux à la presse, Gérard Collomb se serait montré énervé d'avoir vu ses revenus plafonnés à 4 000 euros par mois après une sanction du Sénat pour absentéisme. "Si j'ai parlé de "cauchemar", c'était pour qualifier la gestion de mon agenda", s'est justifié Gérard Collomb. "C'est impossible de prévoir quels jours on doit être à Paris, car on ne sait pas d'une semaine sur l'autre quand se feront les votes solennels. Impossible dans ces conditions d'organiser un agenda", avait déclaré le sénateur-maire lors des vœux. "Je suis issu d'un milieu modeste, fils d'ouvrier et de femme de ménage. Je ne l'ai jamais oublié", conclut-il sur sa page Facebook.

Hier, son entourage avait confié à Lyon Capitale qu'il s'agissait de propos "pris dans un contexte particulier (…) lors d'une discussion sur les voyages à l’étranger" et avait assuré que "désormais, l'agenda de Gérard Collomb est bien calé sur les nouvelles modalités du Sénat".

“Un peu de décence”

Dans le même temps, Stéphane Guilland, chef de l'opposition Les Républicains, avait demandé "un peu de décence au maire de Lyon" qui oublierait en plus de 4 000 euros de parler "de sa retraite de l’Éducation nationale en tant qu’agrégé de lettres classiques (...), soit 1 480,27 euros bruts par mois". Sans oublier non plus, son indemnité représentative de frais de mandat, qui serait de "6 037 euros par mois" selon l'Observatoire de la corruption, une association de contribuables.

 

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.8/5 (6 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.