Rhône : 40.000 euros contre la société du chaudronnier mort écrasé


Par Antoine Sillières
Publié le 12/01/2018  à 10:55
Réagissez

Chef d’équipe depuis dix ans, un homme avait perdu la vie le 11 septembre 2015 alors qu’il travaillait sous une pièce de 700 kilos, pour la société de chaudronnerie qui l’employait, à Chaponnay, au sud de Lyon.

Entreprise CITP à Chaponnay
Capture écran Google streetview
Entreprise CITP à Chaponnay

L'entreprise a failli à ses obligations de sécurité, selon le ministère public. 40 000 euros ont été requis contre la société CITP, au sein de laquelle un employé de 52 ans a perdu la vie le 11 septembre 2015, écrasé par une pièce de 700 kilos sur laquelle il était en train de travailler, rapporte Le Progrès. L'accident qui a coûté la vie à ce père de famille serait dû à une mauvaise décision de sa part, engendrée par un manque de formation et des moyens de sécurisation inadaptés.

Ce 11 septembre 2015, la victime se prépare à assembler, avec l'aide d'un collègue, une cuve de stockage. Le fond de la cuve est maintenu en hauteur par des tire-fort et sécurisé par un pont roulant. Mais, lorsque le chaudronnier de 52 ans intervient et doit retirer les tire-fort, le pont roulant a été enlevé, quelques minutes plus tôt, par des collègues qui en avaient besoin ailleurs. La pièce de 700 kilos n'est alors plus retenue et elle lui tombe dessus.

Manque d'information, de communication ou de formation ? Il reviendra au tribunal de trancher le 25 janvier prochain. La société a modifié son mode opératoire après l'accident.

 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?