Mariée à 13 ans à un djihadiste : une enquête ouverte


Par Christelle Monteagudo
Publié le 25/09/2014  à 17:32
Réagissez

Une fillette âgée de 13 ans avait été interpellée à l’occasion du démantèlement de la filière djihadiste dans l’Est lyonnais. Cette toute jeune fille était mariée religieusement à l’un des frères soupçonnés d’organiser le recrutement de combattants pour la Syrie. Comment l’expliquer ? Le parquet de Valence a ouvert une enquête à ce sujet, tandis que l’association Regards de Femmes s’interroge sur l’ampleur de cette pratique.

L’histoire débute la semaine dernière, lors d’une opération de la DGSI dans l’Est lyonnais. Au moment de l’interpellation de deux individus soupçonnés de recruter des jeunes filles pour faire le djihad en Syrie, les policiers découvrent dans l’appartement de Vaulx-en-Velin une toute jeune fille âgée de 13 ans. Elle était, selon le parquet de Paris, mariée religieusement à un homme, majeur, âgé d’une vingtaine d’années. La jeune fille a été aussitôt placée dans un établissement spécialisé.

Double enquête à Valence

Le palais de justice de Valence (capture d'écran Google Street View)

Selon nos premières informations, la jeune adolescente est originaire de la Drôme. Le parquet de Valence a décidé de mener une double enquête à son sujet. Tout d’abord, sur son entourage familial : où a été le point de défaillance de la famille, qui compte quatre autres enfants ? La deuxième enquête a été ouverte pour comprendre “comment une enfant de cet âge, 13 ans, a pu se retrouver dans les bras d’un homme”, nous révèle une source judiciaire. Il s’agit, notamment, de déterminer dans quelles conditions un mariage religieux a été réalisé entre ces deux personnes.

Un cas rare

Selon la déléguée aux droits des femmes de la région Rhône-Alpes, Elsa Paladjian, c’est la première fois qu’elle se retrouve face à ce type de situation. Même constat pour le recteur de la mosquée de Villeurbanne. Il confirme que les grands théologiens de l’islam veulent établir un âge légal pour se marier religieusement, le mariage avec une mineure étant exceptionnel – sauf dans certains pays, au Yémen par exemple.

Par ailleurs, l’association féministe Regards de Femmes considère qu’il s’agit d’une vraie violence sexuelle commise et estime que ces “terroristes doivent être poursuivis pour viol sur mineur”.

Les adolescentes du djihad

Si près de 900 Français partent faire le djihad en Syrie, il y a de plus en plus d’adolescentes dans ce cas-là. En juin dernier, une adolescente de 14 ans vivant dans le Val-d’Oise a disparu, le parquet antiterroriste de Paris la soupçonnant d’être partie en Syrie. En août, deux autres jeunes filles, de 14 et 17 ans, dont l’une originaire de Vénissieux, ont été arrêtées : elles voulaient se rendre, elles aussi, en Syrie. Selon le journaliste David Thompson, qui a étudié ces cas, ces jeunes filles, mineures,  obtiennent la promesse de mariage d’un djihadiste français, notamment par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Heureusement, ce sont des cas rares, mais très médiatisés.

 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.7/5 (6 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.