Disparition de Maëlys : l’avocat de la famille s’exprime


Par Moran Kerinec
Publié le 10/09/2017  à 14:31
Réagissez

Deux semaines après la disparition de la petite Maëlys, ses parents restent sans nouvelle de la fillette de neuf ans disparue en Isère. “Un vrai supplice”, décrit leur avocat dans les colonnes du Dauphiné Libéré.

Appel à témoins après la disparition de Maëlys le 27 août 2017 en Isère © Twitter Gendarmerie

“Leur vie se résume en un mot : l’attente, explique Me Rajon, l’avocat de la famille, un vrai supplice”. Ce qui n’empêche pas l’avocat de souligner la dignité des parents devant l’épreuve, avant de décrire le caractère de Maëlys : “C’est une fillette de neuf ans qui préparait sa rentrée en CM1, qui pratiquait la natation et qui allait se mettre au football en septembre. Les parents m’ont décrit une fille joyeuse, pleine de vie, très attachée aux trois chiens de la famille.”

Me Rajon confirme le déroulé des faits avancés par la famille aux enquêteurs : “en fin de soirée, la maman s’aperçoit que Maëlys a disparu. Elle l’appelle, affolée, interpelle les invités du mariage, la cherche partout en vain, avec le papa. Un appel au micro du DJ est lancé et les gendarmes sont appelés en urgence, car la maman se pose, déjà à ce stade, des questions et craint le pire.”

L’homme mis en examen puis en détention provisoire par les forces de l'ordre qui est suspecté d’avoir un lien avec la disparition de Maëlys était inconnu de la famille avant la soirée. Mais d’après l’avocat, Maëlys aurait “décrit cet homme comme son “copain” et l’aurait désigné comme son “tonton” à un invité du mariage. Cet homme aurait discuté avec la petite Maëlys, montrant à la fillette et à sa mère des photos de ses chiens sur son téléphone.” Néanmoins, l’avocat précise que ces faits ne signifient pas forcément la culpabilité de l’homme, et que “les parents de Maëlys respectent la présomption d’innocence”.

Une cagnotte pour venir en aide à la famille

Pour venir en aide aux parents de la petite Maëlys, leurs anciens camarades de promotion en école d’infirmier ont lancé une cagnotte sur la plateforme de financement participatif Leetchi. L’objectif de ces dons est “de permettre aux parents de Maëlys de se consacrer entièrement à leur famille en ce moment, sans craindre la perte de revenus”, précisent les amis de la famille. Ce dimanche, la cagnotte était estimée à plus de 25 700 € offerts par presque 1 100 donateurs solidaires.

  • Actuellement 2 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 2/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.