Que faire à Lyon le week-end des 18 et 19 février ?


Par Quentin Girardon
Publié le 17/02/2017  à 12:42
7 réactions

Les vacances arrivant à grand pas, Lyon Capitale a réalisé une sélection d’activités variées à pratiquer seul ou accompagné ce week-end des 18 et 19 février. Au programme : des statues qui parlent, de la gastronomie et des salles mystérieuses desquelles il faut s’échapper…

Chez Gast
©J.Bernard

Écouter "Le murmure des statues"

Rendez-vous au pied de la statue de La République, place Carnot (Lyon 2) où l’association Space Opéra lance son projet "Le murmure des statues". 40 comédiens prêtent leurs voix à 39 statues dispersées du 1er au 6e arrondissement, une manière ludique et unique de découvrir autrement le patrimoine lyonnais.

Samedi 18 février à 15h
Tarif plein : 9€ / 7,50€ sur Billetréduc

Visiter les Halles Paul Bocuse et se régaler  

En compagnie d’un guide aux anecdotes croustillantes, pénétrez dans le haut lieu de la cuisine lyonnaise. 3 pauses dégustation sont prévues : les fromages de Mons, les charcuteries de Bobosse et les huîtres de Merle ou les macarons & chocolats de Richart. Un programme culinaire qui met l’eau à la bouche !

Samedi 18 février à 9h
Tarif : 50€ par personne

S’échapper du parc OL

La mode est aux Escape Games, ça ne fait aucun doute ! Le dernier à avoir ouvert ses portes est celui du parc OL. Le but ? Sortir en une heure de la pièce dans laquelle vous êtes enfermés en résolvant des énigmes. L’équipe du parc OL a testé cet Escape Game en avant-première, retrouvez leurs impressions.

Samedi 18 février à 11h50, 13h40 et 15h25
Prix par personne variable en fonction de la taille du groupe

Visiter la ferme Rotozan

Les vacances seront chargées en visites pour la ferme des monts du Lyonnais ! Samedi c’est "nature et agriculture" avec la découverte de la taille et de la formation d’un arbre fruitier. Un goûter sera également organisé sur place.

Samedi 18 février à 15h
Places limitées, sur réservation au 06 79 63 18 58
Tarif : 12€ / 6€ pour les -5 ans

Plonger dans le monde de Playmobil

Après Lego cet automne et le best of de la fête des Lumières cet hiver, c’est dans l’univers de Playmobil que le musée Mini World entend bien plonger ses visiteurs. L’exposition sera axée sur des films cultes comme Indiana Jones et les aventuriers de l’arche perdue, SOS Fantôme, Star Wars et bien d’autres…

Samedi 18 et dimanche 19 février de 10h à 19h
Tarif adulte : 14€ / tarif enfant (4-12 ans) : 9€

Se rendre au village improvisé du festival Urban Art Jungle

Pour sa 2e édition, le festival Urban Art Jungle accueille les lyonnais-es dans un véritable village couvert et chauffé de 2000m2 au 3 rue Pré Gaudry, dans le 7e arrondissement. Au programme des festivités : des créateurs lyonnais, des ateliers gratuits, de la musique, des projections et de la bonne bouffe.

Samedi 18 février de 11h à 5h et dimanche 19 février de 11h à 20h
Tarif pass 3 jours : 6
  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.2/5 (11 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
7 commentaires

Pour les catholiques le Vendredi c'est le Jour de la mort du Sauveur sur la Croix (à 15h00), le Samedi c'est le Jour de Marie, le Dimanche , le Jour du Seigneur, beaucoup iront prier, se confesser et à la messe.
Merci Seigneur, les messes ne manquent pas sur LYON, ni les confesseurs! http://egliseinfo.catholique.fr/ ; http://lyon.catholique.fr/?Se-confesser

Signaler un abus | le 17/02/2017  à 15:08 | Posté par  la realité en face  

"Réalité en face", merci pour vos propositions!
Mais quand on a rien à se reprocher, pourquoi irait-on se confesser?

Signaler un abus | le 18/02/2017  à 08:02 | Posté par  Jean Jaurès  

@J-J: Quand on a rien à se reprocher,c'est qu'on est aveugle sur sa propre réalité!
Plus on est saint, plus on sait que l'on a besoin de la Miséricorde Divine, car plus on est conscient du mal que nous faisons et de la trahison de notre dignité de Fils de Dieu.Pour les chrétiens, on ne peut se sauver soit même, seul Dieu peut nous sauver et le Christ est mort sur la Croix pour sauver les pécheurs! Mais le chrétien authentique ne doit rien se reprocher, il doit juste avoir l'humilité de reconnaître ses fautes,un sincère repentir et réparer si possible le mal fait ici-bas, car il a confiance en la Miséricorde Divine qui est infinie pour les humbles,mais impuissante pour les orgueilleux qui la refuse. Dieu nous demande de ne pas juger, nos frères,mais aussi nous-mêmes. Dieu est le seul Juge!

Signaler un abus | le 18/02/2017  à 14:48 | Posté par  la realité en face  

Décidément, la religion rend fou!

Signaler un abus | le 19/02/2017  à 07:51 | Posté par  Jean Jaurès  

@"Jean-Jaurès"

"La religion rend fou", c'est ce que disaient les tortionnaires communistes pour exterminer les opposants, notamment les religieux!

"La foi religieuse étant considérée comme un signe d’anormalité psychologique, les chrétiens eurent à subir ce type d’internement psychiatrique... Les historiens considèrent que l’Eglise orthodoxe russe a subi plusieurs vagues de persécutions d’intensités diverses. La première vague de persécutions intervint entre 1918 et 1920...lors de ces deux années, plus de vingt mille exécutions (28 évêques, plusieurs milliers de prêtres, de moines et de moniales, 12000 laïcs). Un véritable holocauste."

https://www.apostolia.eu/fr/articol_1120/la-persecution-de-leglise-orthodoxe-russe-par-les-communistes-(i).html

Signaler un abus | le 21/02/2017  à 18:31 | Posté par  la realité en face  

@ "Jean Jaurès"

Diriez-vous que celui dont vous avez tout à fait abusivement emprunté l'illustre nom était fou? Pourtant Jean Jaurès était un chrétien fervent!"Le socialisme n’a jamais cherché à se défaire de l’anti-christianisme qu’on lui a si souvent prêté, allant même parfois jusqu’à le revendiquer, au nom du matérialisme sur lequel repose sa doctrine. Figure historique et symbole inaltéré de ce mouvement, Jean Jaurès était pourtant un croyant convaincu, dont les conceptions religieuses, souvent mal comprises ou délibérément estompées, ouvrent une voie de réflexion originale et intéressante sur l’articulation entre le projet socialiste et la foi chrétienne."

https://philitt.fr/2014/06/26/la-foi-de-jean-jaures-la-revolution-au-service-de-dieu/

Signaler un abus | le 21/02/2017  à 18:37 | Posté par  la realité en face  

@ JJ

Qui a écrit le texte qui suit?

"La société humaine,toutefois, a profondément besoin de religion, c'est à dire de croyances communes qui relient toutes les âmes en les rattachant à l'infini d'où elles procèdent et où elles vont".

Vous vous en doutez...c'est Jean Jaurès (le vrai) qui est l'auteur de ces lignes!...dans "Socialisme et religion".

http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1961_num_16_6_421691

Persistez-vous dans votre affirmation "la religion rend fou"?

Jean Jaurès était-il donc un fou?

Dans ce cas, pourquoi choisir comme pseudo, le nom d'un fou, d'un religieux?

(Attention "errare humanum est sed perseverare diabolicum"! )

A vous lire.

"Salut et Fraternité"...non, c'est pour rire!

Cordialement

M.J.

Signaler un abus | le 21/02/2017  à 18:47 | Posté par  la realité en face  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.