"On va voir les crocrodiles ?" : les coulisses du zoo de la Tête d'Or


Par Benjamin Bruel
Publié le 06/08/2015  à 14:36
Réagissez

"Maman, on va voir les crocrodiles ?", demande une petite fille au chapeau multicolore. Durant tout l'été, chaque matin à dix heures, le parc zoologique de la Tête d'Or propose une visite des coulisses. 

Coulisses Tête d'Or 1 ()
© Benjamin Bruel
Dans l'enclos des girafes

Une plongée dans l'intimité des quelque 400 animaux, leurs besoins et leurs particularités. Mais aussi dans le fonctionnement au quotidien du zoo, le travail des soigneurs qui le font vivre et les engagements du zoo de la Tête d'Or pour la recherche.

Conduite par Christine, animatrice au zoo depuis 8 ans, blagueuse aux connaissances animalières pointues, la visite dure deux heures. C'est un véritable petit apprentissage à la biodiversité, au développement durable, à la nature. Et un plaisir pour les enfants, qui ressortiront visiblement conquis. 

Histoires truculentes d'animaux

La visite commence par les girafes. La plus vieille, Luis, a 28 ans. La plus jeune, Yanci, est née en janvier et tient à peine sur ses quatre pattes. Le mâle, lui, vit dans un box isolé. Il fait plus de 5 mètres et pèse 1 200 kg. Toutes les girafes du parc sont nées en captivité, soit à la Tête d'Or, soit dans un autre parc du réseau européen des zoos (EAZA). Il n'y a jamais d'achats d'animaux, seulement des échanges entre zoos, raconte Christine, tout en montrant tous les ustensiles, faits maisons, utilisés par les soigneurs du parc.

Tout en longeant les nombreuses allées, Christine conte l'histoire du parc, qui a ouvert en 1857. Construit sur des marais, il a été modelé à l'anglaise. Les canuts au chômage ont créé le lac de toute pièce pour pouvoir profiter d'une étendue d'eau dans la ville. Désormais, le parc de la Tête d'Or fait 117 hectares et reçoit plus de 2,5 millions de visites chaque année. Le parc zoologique, créé en 1958, fait pour sa part 6 hectares. 

Devant chaque animal, on s'attarde sur des anecdotes truculentes. L'histoire de Lulu, un gabon de plus de 60 ans, qui en a passé 40 étendu sur un même îlot, dans "la Plaine Africaine" au milieu des oiseaux. Les raisons des hurlements des lémuriens, que l'on entend dans tout le parc. La petite histoire du Garrulaxe du Père Courtois, petit oiseau chinois très rare, et en danger. Ou encore l'histoire de la maison des crocodiles, créée à l'occasion de la deuxième exposition universelle au XIXe siècle, où étaient exposés des humains au côté des animaux. 

Les coulisses d'une équipe

La découverte des coulisses permet aussi de comprendre le travail de l'équipe. Les visiteurs sont conduits dans les différentes maisonnettes où travaillent les vingt-trois employés du zoo. Christine raconte le travail quotidien d'un soigneur animalier, les deux cents repas qui sont préparés chaque jour pour les animaux selon leurs particularités. Ou "l'enrichissement du milieu" : les animaliers cachent une partie de la nourriture dans les enclos, apportent de nouveaux branchages ou disposent, pour l'ours, des cuillerées de miel afin de stimuler l'activité des animaux. Les enfants découvrent enfin, plutôt émerveillés, comment se passent les naissances à l'intérieur du zoo (plus de 15 depuis avril 2009) et les différentes étapes de l'éclosion des oeufs à l'intérieur du parc : le mirage des oeufs, l'incubateur, l'éclosoir. 

Coulisses Tête d'Or 2 (samedi 05 août 2017)
© Benjamin Bruel
Les coulisses du zoo du parc de la Tête d'Or

Pour les plus grands, Christine termine la visite des coulisses par quelques explications sur les partenariats du parc zoologique (avec le Pôle Universitaire Lyonnais), les recherches scientifiques qui y sont menées et les contributions matérielles faites par le zoo pour la recherche (échantillons sanguins, dents de crocodiles). 

Les coulisses du parc est en somme une visite ludique, singulière et passionnante, qui saura ravir les enfants et cultiver les parents. Plus d'informations ici

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.