Mort du peintre Hubert Munier


Par Stani Chaine
Publié le 12/02/2018  à 14:46
Réagissez

Un homme simple, lumineux, qui peignait des paysages et des portraits, et dont les amis louaient l’“infinie patience”. Souvenir d’Hubert Munier.

Le peintre Hubert Munier dans son atelier à Beaujeu © Viviane Lièvre
© Viviane Lièvre
Hubert Munier dans son atelier à Beaujeu.

Malade depuis quelques mois, Hubert Munier vient de mourir à 70 ans, à Beaujeu où il s’était installé. Autodidacte, cet homme simple et lumineux animé d’un mysticisme terrien n’a pas parcouru un chemin linéaire pour autant, voyageant beaucoup, de Californie à Katmandu, parmi les humains et dans sa tête pour trouver la beauté fraternelle de la nature ainsi qu’une humanité cherchant le ou les sens d’être là. Dans la région, il a beaucoup exposé à la galerie Le Lutrin (Lyon 2e) ainsi qu’au musée Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône. Il dessinait, peignait des paysages et des portraits à l’hyperréalisme tranquille, pouvant sembler naïfs et transcrivant l’harmonie et la sérénité. Un DVD, intitulé Une infinie patience, lui a été consacré sur une idée de son ami Jean-Yves Loude, réalisé par Michel Marié et des anciens de FR3 pour l’association Singulières Productions. Il sera projeté en avant-première à Fareins, dans l’Ain (collection de la Praye), les samedi 7 et dimanche 8 mars. Il est disponible auprès de Singulières Productions.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?