“Honneur à notre élue”, une fable politique aux Célestins


Par Caïn Marchenoir
Publié le 11/04/2017  à 09:37
Réagissez

Une femme politique idéale (Isabelle Carré). Son adversaire acharné (Patrick Chesnais). Et l’écriture de Marie N’Diaye qui convoque les jeux troubles du pouvoir sur la scène du théâtre. Cette semaine aux Célestins.

Honneur à notre élue, de Marie N'Diaye – Mise en scène Frédéric Bélier-Garcia, avec Patrick Chesnais © Pascal Victor / ArtComPress
© Pascal Victor / ArtComPress
Patrick Chesnais dans “Honneur à notre élue”.

Avec Honneur à notre élue, Marie N’Diaye (prix Goncourt 2009 pour Trois femmes puissantes) a écrit une fable politique qui nous confronte aux jeux troubles du pouvoir, dans une petite ville portuaire. Au centre de toutes les attentions, on trouve une sorte de femme politique idéale, exemplaire dans sa vie publique comme dans sa vie privée, au point qu’elle est systématiquement réélue depuis dix ans. Même ses plus virulents adversaires sont subjugués par son charisme. Ce qui ne les empêche pas de mettre sur pied les plus sournoises manœuvres pour la faire tomber de son piédestal.

Frédéric Bélier-Garcia met en scène ce texte avec une distribution exceptionnelle, dont Isabelle Carré, qui incarne “notre élue” (cf. entretien avec l’actrice dans Lyon Capitale d’avril), et Patrick Chesnais, son adversaire politique acharné.

Isabelle Carré dans “Honneur à notre élue” de Marie N'Diaye – Mise en scène Frédéric Bélier-Garcia © Pascal Victor / ArtComPress
© Pascal Victor / ArtComPress
Isabelle Carré dans “Honneur à notre élue”.
Honneur à notre élue – Du 11 au 20 avril à 20h (relâche dimanche et lundi), au théâtre des Célestins.

 

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.